bible
étymologie
Du latin biblia issu du grec ancien βιβλίον.

nom

SingulierPluriel
biblebibles

bible \bibl\ féminin

  1. Exemplaire imprimé de la Bible.
    • Il n'avait pas de chemise quand les visiteurs entrèrent. Il tenait une bible à la main. Il nous reçut poliment, dit l'auteur, et nous exposa avec tristesse, mais avec calme, l’horreur de sa condition. (Amédée Renée, « Critique de La misère des classes laborieuses en Angleterre et en France, par Eugène Buret », dans La Revue de Paris, nouvelle série : tome 36, Paris, décembre 1841, p. 124)
    • Et remarquons que le prix moyen d’une bible in fol. est de 30 s., celui d’une bible in-4° de 16 s. (Francis M. Higman, Lire et découvrir, 1998, page 575)
    • On a brûlé ce qui tombait sous la main et les livres ont servi de combustibles comme ils avaient servi de projectiles. La première chose qui avait été lancée sur les CRS, c'est une bible ! (David Dufresne, « L'héritage : Les grandes heures du CPE », chap. 6 de Maintien de l'ordre, Hachette Littératures, 2007)
  2. (familier) (Par extension) Ouvrage de référence et d’autorité dans un domaine donné.
    • Le glucose fut pendant quelque temps synonyme de sucre de raisin et du genre féminin ; dans son fameux Dictionnaire de chimie pure et appliquée, bible du chimiste des années 1870-1900, Charles Adolphe Würtz note : « […] ». (Brigitte Proust Bel et Bio : Nature et chimie douce, Édition du Seuil, 2010)
    • À tout hasard, je sortis mon Quid et feuilletai au petit bonheur la chance, à la recherche de tous les Titouan, qui avaient assez de prestige pour parader sur les pages de cette bible du cruciverbiste. (Bertrand Tardé, Perdus de vue, Mon Petit Éditeur, 2015, page 228)
    • C’est ce que nous continuerons à faire demain, en relisant un merveilleux ouvrage de Georges Perec, Espèces d’espace, la bible du confinement. (Michel Eltchaninoff, « Carnet de la drôle de guerre », dans la newsletter du 21/03/220 de Philosophie Magazine.)
  3. Livret distribué gratuitement dans les théâtres contenant les informations sur la pièce.
    • Au théâtre de la Colline, les livrets distribués avant le spectacle sont particulièrement réussis. Ces « bibles » (cela s’appelle ainsi) réunissent une trentaine de pages de documents, extraits, archives et interviews, qui permettent de prolonger la magie du spectacle ou la réflexion. (« À la Colline, le souvenir de la Shoah « pollue » les nouvelles générations ? », Le Monde, 2 février 2018)
  4. Livre de petit format.
    • Bible de Tijuana.
synonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
biblebibles

bible \bibl\ masculin

  1. (ellipse) Papier bible : type de papier très fin utilisé pour imprimer des textes de taille importante.
    • Un volume in-8° couronne de XXIV-1436 pages, imprimé sur bible teinté, relié Balacron, titre or, fers spéciaux, sous jaquette adéphane, en étui .......... 50 F.Mise en vente de septembre 1966 », dans Bibliographie de la France, Cercle de la librairie, 1966, page 2953)
    • L'idée est ici de proposer au plus bas prix possible (aux environs de 130 francs en 1991) de gros volumes à la reliure résistante et au papier qui emprunte la finesse du Bible, formant une collection éclectique qui rassemble classiques, journaux de voyages, inédits et sommes encyclopédiques. (Pascal Fouché, Édition française depuis 1945, tome 5, Électre/Éditions du Cercle de la librairie, 1998, page 184)

nom

SingulierPluriel
biblebibles

bible \bibl\ féminin

  1. (histoire) Machine pour lancer des pierres en usage du XIe au XIIIe siècle.
    • Les principaux engins militaires des xie et xiie siècles, outre la baliste, la catapulte, l’onagre, le bélier et le scorpion, étaient le maingonel, le trébuchet, le petrary, le robinet, le mategriffon, la bricolle, la beugle ou bible, l’espingole, la matafunda, le ribaudequin, l’engin à Verge et le loup de guerre. (John Scoffern, Armes de jet et compositions explosives, traduit de l'anglais par F. J. A. Martenet, 4e édition, Paris : chez J. Corréard, 1862, page 59)
    • […]. De toutes parz
      Volent carrel, & pel, & dars;
      Et pierres grans & les Perrieres
      Et les Bibles qui sont trop fieres
      Gétent trop menuétement.
      Le roumanz de Claris et Laris », vers 1270, MS n° 7534, cité dans Fabliaux ou contes du XIIe et du XIIIe siècle, tome 2, Paris : chez Eugène Onfroy, 1779, p. 227)
synonymes
Bible
étymologie
(antonomase) de bible.

nom propre

Bible \bibl\ féminin singulier invariable

  1. (religion) Livre sacré des juifs et des chrétiens.
    • La Bible, le livre inflexible de Jéhovah, le code terrible du Père, n’est-il pas traduit par le Roman dur et contrit et les Évangiles si consolants et si doux, par le Gothique plein d’effusions et de câlineries, plein d’humbles espoirs ? (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • – Je suis, continua Doniphan, aussi dévoué qu'on peut l’être, religieusement parlant, aux principes de la Réforme. Mais je ne fais aucune difficulté pour reconnaître qu'au point de vue des humanités, la traduction de la Bible en langues vulgaires a été une manière de catastrophe. De ce chef, les catholiques romains, qui continuent à lire dans le texte latin le livre éternel, ont sur nous un avantage incontestable. (Pierre Benoit, Le lac salé, 1921, rééd. Le Livre de Poche, pages 203-204)
    • La Moussotte ne se connaissait plus ; elle en oublia de se peigner, cassa de la vaisselle et se répandit par tout le village en imprécations dont l'énergie ne cédait en rien à celle des prophètes de la Bible. (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Au Concile de Trente (1545-63), la Somme théologique fut placée sur l'autel au même titre que la Bible et les Décrétales. (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1925, éd. 1966)
    • Les évangéliques et les catholiques, tout en étant différant, se retrouvent sur de nombreux points, comme les questions d'éthique. La principale différence est l'autorité de la Bible, les évangéliques ont un rapport très personnel aux écritures, ils s'y réfèrent, ils la lisent régulièrement. (Franck Poiraud, Les évangéliques dans la France du XXIe siècle, Edilivre/Editions APARIS, 2007, p. 210)
    • Il faut comprendre que pour les Anglo-Saxons, la Bible est littéralement ce qu'étymologiquement Bible veut dire : le Livre par excellence, the Good Book. (Irène de Buisseret, Deux langues, six idiomes, Ottawa, Carlton Green, 1975, p. 314)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.029
Dictionnaire Français