bicraver
étymologie
(XXIe siècle) Du Romani bikin.

verbe

bicraver \bi.kʁa.ve\ transitif

  1. (argot) Vendre, le plus souvent de la drogue ; dealer.
    • D'ailleurs, hier, une pute m’a appris que trois Manouches bicravaient sur mon terre-terre. Des putains de Tanges, des frangins, des zincous finis à la pisse. (Johann Zarca, Le Boss de Boulogne, Don Quichotte éditions, 2014)
    • ''- Et toi, le caïd… Tu écoules cette saloperie ? Réponds !/>- Le teuchi, c’était les SK. Nous autres, juste on bicrave un peu, rien de grave, j’vous jure./>- Parle français, s’il te plait./>- Le teuchi, vous captez pas ? rigola Franckie. (Annie Barrière, Chien des quais'', page 94, Écailler du sud, 2004)

    • ''MP. – […]. Mais je voulais investir un peu./>JC. – Investir ?/>MP. – Monter ma petite entreprise pour dépanner mes potes et fumer gratos. Le rêve de tout fumeur de base, quoi./>JC. – Ah, tu veux bicrave./>MP. – Ouais… Enfin, bicrave… Aux potes seulement. (Julien Zerilli, Narvaland Resort Brest-Ville'', page 47, Publibook, 2007)

    • […] à deux morceaux house de bicrave des tazs (Seth Gueko, À deux doigts, sur l’album Drive by en caravane, 2008)
    • J’sors des entrailles d’une louve, mon art va se bicrave au Louvre. (Kaaris, Chargé, sur l'album Or Noir, 2013)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français