bizarroïde
étymologie
(XIXe siècle) De bizarre avec le suffixe -oïde, apparu en littérature pour la première fois sous la plume de Marcel Proust, dans "Sodome et Gomorrhe" (1922).

adjectif

SingulierPluriel
bizarroïdebizarroïdes

bizarroïde \bi.za.ʁo.id\ masculin et féminin identiques

  1. Bizarre ; étrange.
    • Le plus mauvais conseil que l'on ait jamais donné à notre pauvre ville de Paris, c'est ce conseil municipal, dont le plus bel ornement est cet être falot et bizarroïde qu'on appelle M. Mesureur... (Étienne Grosclaude, Les gaietés de l'année, A. Laurent, 1886)
    • […] ce Tacherot, […], composé bizarroïde d'âmes de proie en migration constante depuis les grands loups faméliques, dont les gueules puantes claquaient dans le vide. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • Lequel vient de sortir, avec le quatuor à cordes Béla, « Si oui, oui, Sinon non », un cédé aussi somptueusement bizarroïde que désopilant. (Jean-Luc Porquet, Le pas grand-chose, Le Canard enchaîné, 5 avril 2017, page 7)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français