blanc-seing
étymologie
Composé de blanc et seingsignature »).

nom


blanc-seing \blɑ̃.sɛ̃\ masculin

  1. Mandat, feuille en blanc au bas de laquelle est apposée une signature, et que l’on confie à quelqu’un pour qu’il le remplisse à sa volonté.
  2. (Par extension) Faculté laissée ou donnée à quelqu’un d'agir, de décider à sa guise.
    • Ils ont donné leurs blancs-seings à leurs élus.
    • La différence entre une menace et une autorisation est que la première vous permet de rassembler le vocabulaire du public dans votre propre chasse gardée. Il est temps d’arrêter de donner aux tyrans des marques déposées un blanc-seing sur le sens de nos propres mots. Il est temps de reprendre possession des marques déposées. (Cory Doctorow, Marques déposées : les bons, les brutes et les truands ↗, traduction par Framalang, le 6 mai 2013)
    • Ce paquet contenait six blancs-seings et un double de l’ordre formel donné par le roi à tous les officiers de l’armée, quels que fussent leur grade et leur ancienneté, d’obéir à M. de Choiseul. (Alexandre Dumas, La Comtesse de Charny, 1853)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français