blondin
étymologie
Composé de blond et -in.

nom

SingulierPluriel
blondinblondins

blondin \blɔ̃.dɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : blondine)

  1. Jeune homme, jeune fille, qui a les cheveux blonds.
    • Un grand jeune blondin, que je me souviens de n’avoir point vu durant l’éclipse de la belle, rentra en catimini. (Restif de la Bretonne, Le Paysan et la Paysanne pervertis)
    • On ne pouvait rien voir de plus gracieux que cette svelte blondine, jeune, gaie, folâtre ; pas un homme qui eût résisté à ses agaceries. (Goethe, Campagne de France, 1822 ; traduction française de Jacques Porchat, Paris : Hachette, 1889, p. 2)
    • La directrice, d’un brusque sursaut, se redresse dans son fauteuil et considère l’enfant qui se tient debout devant la cheminée : un blondin de cinq ans et demi, à figure ronde, à l’air étrangement fermé. (Léon Frapié, La ribouldingue, dans Les contes de la maternelle, 1910, éditions Self, 1945, page 42)
    • La petite Jeanne était une blondine anémique, à figure mince, délicate, et dont la misère avait singulièrement avivé l’inelligence et la sensibilité. (Léon Frapié, La solliciteuse, dans Les contes de la maternelle, 1910, éditions Self, 1945, page 207)
    • Mais elle n’osait rien demander et s’occupait seulement à faire taire trois petits blondins couleur d’épis brûlés, qui riaient autour de la nappe en croquant une bonne salade de radis noirs à la crème. (Alphonse Daudet, Le mauvais zouave, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 47.)
    • ''Les chansons forment des vagues. Celle qui revient le plus souvent c’est :/>Là-haut sur la colline est un gentil moulin/>Le meunier qui l’habite est un petit blondin/>Les godillots sont lourds dans l’sac/>Les godillots sont lourds. (Édouard Bled, J’avais un an en 1900'', Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 240.)

    • Je me souviens vaguement des traits de la gamine, une blondine coiffée d’un chapeau de paille orné de cerises artificielles, avec une robe en lingerie blanche, percée de trou-trous ourlés. (Jules Clozel , Mémoires d'un enfant du XXème siècle, BoD/Books on Demand, 2012, p.247)

nom

SingulierPluriel
blondinblondins

blondin \blɔ̃.dɛ̃\ masculin

  1. Téléphérique muni d’un système de levage commandé depuis une des gares.
    • Les blondins peuvent lever et transporter plus de 3 000 kgs sur 3 à 400 m de portée entre les chevalets. (René Champly, Nouvelle encyclopédie pratique, tome 4, 1927, page 156)
    • Pour ces travaux à flanc de falaise, le blondin constitue une pièce incontournable : son double câble porteur permet à une poutre de manutention d’une capacité de 8 t de manœuvrer sur 7 m de large et 440 m de portée entre le pylône supérieur et l’ancrage aval. (Clotilde de Gastines, « L’art de dompter la pente », Le Moniteur, 30 août 2019)

adjectif

SingulierPluriel
Masculinblondinblondins
Fémininblondineblondines

blondin \blɔ̃.dɛ̃\

  1. (Désuet) Synonyme de blond.
    • On donne à monsieur de Beaufort,
      Ce duc si haut, si grant, si fort,
      Et de prestance si blondine,
      L’intendance de la marine.

      (Jean Loret, Muse historique, Lettre première : Fondamentale, 1650)

Blondin
nom de famille

Blondin

  1. Nom de famille.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.028
Dictionnaire Français