bon goût
étymologie
 Composé de bon et de goût.

locution nominale


bon goût masculin

  1. (Figuré) Élégance ; raffinement.
    • Son Esprit étoit gai ; sa conversation étoit fort agréable, mais il falloit une pointe de vin pour lui donner le bon goût. Bacchus étoit le seul Dieu qu'il invoquoit. (Voyage et avantures de Martin Nogué en Europe, La Haye : chez Adrien Moetjens, 1728, page 438)
    • Ainsi, l'on a dit que tous les goûts sont dans la nature, cependant il n'y a qu'un seul et unique bon goût, qui est, comme la parfaite santé, l'expression sincère de l'organisme dans sa forme normale ; les goûts dépravés sont déjà des sensations malades. (Julien-Joseph Virey, Hygiène philosophique, appliquée à la politique et à la morale, tome 1, nouvelle édition augmentée de notes, Paris : Librairie de Crochard, 1831, note 1 p.293)
    • Au nombre des hommes puissants et généreux qui, aux temps modernes, ont provoqué la renaissance du bon goût dans les arts, on doit citer surtout Cosme de Médicis, ce chef de l’illustre famille du même nom.(Cours méthodique du dessin et de la peinture ...: précédé d'une notice historique sur l'art et les artistes par Louis Delaistre en 1842, éditeur Carilian-Goeury, page 127)
    • […], un accoutrement de voyage qui n’est de bon goût ni dans sa coupe démodée ni dans sa couleur tapageuse. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Certes, Jean-Luc en tira l’avantage essentiel en utilisant ses talents de conteur qui transformaient en acte de bravoure sa fuite devant les policiers. Mais il eut le bon goût de m’associer dans le récit de son épopée. (Jean-Pierre Hoss, Impasse Valmy, Mon Petit Éditeur, 2013, page 41)
antonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.024
Dictionnaire Français