bonace
étymologie
De l’italien bonaccia, issu du latin bonus.

nom

SingulierPluriel
bonacebonaces

bonace \bɔ.nas\ féminin

  1. (marine) Calme, tranquillité de la mer après ou avant une tempête.
    • ''J’ai vu fermenter les marais énormes, nasses/>Où pourrit dans les joncs tout un Léviathan !/>Des écroulements d’eaux au milieu des bonaces,/>Et les lointains vers les gouffres cataractant ! (Arthur Rimbaud, Le Bateau ivre'')

  2. Tranquillité, repos.
    • ''Donc, pour sauver ma vie ainsi que son honneur,/>Et me mettre avec elle au comble du bonheur,/>Je changeai d’un seul mot la tempête en bonace,/>Et fis ce que tout autre auroit fait en ma place. (Pierre Corneille, Le Menteur'')

    • ''Mon coeur outré d’ennuis n’ose rien espérer./>Un orage si prompt qui trouble une bonace/>D’un naufrage certain nous porte la menace :/>Je n’en saurais douter, je péris dans le port. (Pierre Corneille, Le Cid'')

    • Je suis sûr que, malgré ma bonace charnelle, si je me trouvais en face de certaine femme dont la vue m’affole, je céderais. (Joris-Karl Huysmans, En route (roman), 1895)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.028
Dictionnaire Français