bonasse
étymologie
Composé de bon#fr|bon et du suffixe -asse#fr|-asse.

adjectif

SingulierPluriel
bonassebonasses

bonasse \bɔ.nas\ masculin et féminin identiques

  1. (familier) Qui est simple, sans malice et de peu d’esprit.
    • Il est si bonasse que vous lui ferez croire tout ce que vous voudrez.
    • L’hostilité que j’ai contre le mien [son père] vient surtout de son aspect physique inélégant, de sa vulgarité bonasse et de l’absence totale de goût qu’il avait en matière artistique. (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 88.)
    • On entrevoit ici le passage possible vers le général Dourakine, ogre bonasse, goinfre et soupe-au-lait dont les éclats inoffensifs retentissent dans deux des romans de Sophie. (Michel Tournier, Les bonheurs de Sophie, dans Les vertes lectures, collection Folio, 2007, page 69)
    • Qu’on le prît pour un idiot, pour un savant inapte au pouvoir, pour un goinfre à la digestion difficile ou pour tout cela à la fois, au moins prévoyait-on davantage un prince bonasse qu’un tyran cruel. (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012) }{#if:{#if:| (OCLC {} ↗)}}, page 73}}
  2. (Par extension) Qualifie un aspect, un air, des manières simples et sans apprêt.
    • Mais, en garçon rompu aux comédies du vieux négoce, il gardait sa carrure tranquille, son air bonasse, avec son pli de ruse aux lèvres. (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Il m’a salué à sa manière, en portant deux doigts à sa tête et en souriant d’un air bonasse. (Émile Thirion, La Politique au village, p. 133, Fischbacher, 1896)
    • Le docteur était parti sans se douter de la tristesse qu’il laissait. Il s’était enfoncé dans les ténèbres chaudes après un rire et un geste bonasse. (Pierre Gamarra, Le Maître d’école, chapitre VI ; Éditeurs Français Réunis, Paris, 1955)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français