bosquet
étymologie
Probablement de l’occitan bosquet, diminutif de bòsc avec le suffixe -et#oc|-et.

nom

SingulierPluriel
bosquetbosquets

bosquet \bɔs.kɛ\ masculin

  1. Petit bois ; touffe d’arbres.
    • Comme il y avait d’autres bosquets de cette sorte entre les grands chênes, je demandai pourquoi l’assassin avait choisi celui-ci plutôt que les autres. (Gaston Leroux, Le Mystère de la chambre jaune, 1907)
    • La terre que l’aïeul paternel de Saint-Ybars, émigré du Canada en Louisiane, avait achetée en 1749, n’était alors qu’un désert dont le centre était occupé par un bosquet de chênes séculaires. (Alfred Mercier, L’Habitation Saint-Ybars, 1881)
    • Le jardin est si dépouillé que rien ne cache plus l'insignifiance de ce qui est, ici, concédé à l'agrément : les carcasses des charmilles, les bosquets maigres grelottent sous la pluie éternelle. (François Mauriac, Le Nœud de vipères, éd. Grasset, 1932, chap. 20)
  2. Pièce de jardin plantée d’arbres.
    • Madame C*** se levait ordinairement vers les cinq heures du matin pour aller se promener dans un petit bosquet au bout de son jardin. (Anonyme, Thérèse philosophe, 1748)
    • Ces arbrisseaux font aussi un très bel effet dans les bosquets et les boulingrins à cause de l'aspect de leurs fruits. (Th.W. Forsyth, Traité de la culture des arbres fruitiers, page 197, 1803)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français