bouillie
étymologie
Du participe passé féminin de bouillir.

nom

SingulierPluriel
bouilliebouillies

bouillie \bu.ji\ féminin

  1. Sorte d’aliment qui est fait de lait ou d’un autre liquide et de farine bouillis ensemble jusqu’à une certaine consistance et qu’on donne ordinairement aux petits enfants.
    • La laitière s’en va faire la bouillie à ses moutards, traire ses vaches, chercher de l’herbe pour ses lapins. (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
  2. (Figuré) Façon de s'exprimer confuse et peu articulée.
    • Il avait dans la bouche, en parlant, une bouillie qui était adorable parce qu’on sentait qu’elle trahissait moins un défaut de la langue qu’une qualité de l’âme, comme un reste de l’innocence du premier âge qu’il n’avait jamais perdue. (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 24)
    • Consterné par la pénurie de ces désolantes rengaines, Durtal se jetait dans les monographies moins connues des Bienheureuses ; mais là encore, quelle barigoule de lieux communs, quelle colle d’onction, quelle bouillie de style ! (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. (vieilli) Chiffons bouillis et réduits en pâte liquide avec lesquels se fabriquaient le papier et le carton.
  4. (Agriculture) (chimie) (Par extension) Tous mélanges pâteux même obtenus à froid.
    • Les bouillies et les poudres à base de S.P.C. et de D.D.T. ont une action ovicide très nette et sont, de ce fait, utilisées dans la lutte contre de nombreux insectes et particulièrement contre l’anthonome du poirier et celui du pommier. (Émile Delplace, Manuel d'arboriculture fruitière, page 218, Librairie Lamarre, 1945)
    • Les produits à base d’iodosulfuron et de mésosulfuron-méthyl-sodium sont également dégradés à pH acide. Il convient donc d’être prudent et de s’abstenir de modifier les caractéristiques de pH de la bouillie. (Applications phytosanitaires : Une action des adjuvants bien spécifique, dans ARVALIS-CETIOM infos, janvier 2015, page 15)
  5. (En particulier) (viticulture) Bouillie bordelaise ou bouillie bourguignonne.
    • En 1910, huit traitements à la bouillie (bouillie du commerce toute préparée) furent nécessaires pour sauver environ les 2/3 de la récolte dans nos Balzacs, Colombards, Montis, Balzacs blancs et Saint-Émilion renforcés de quatre à cinq soufrage au soufre-sulfaté. (Le Progrès agricole et viticole, 1913, vol. 60, page 36)
  6. (Industrie pétrolière) Suspension épaisse d’un matériau insoluble dans un liquide.

traductions
traductions
traductions
forme fléchie

bouillie \bu.ji\

  1. Féminin singulier de bouilli#fr|bouilli.
forme fléchie

bouillie \bu.ji\

  1. Participe passé féminin singulier de bouillir.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français