boulangerie
étymologie
 Composé de boulanger et de -erie.

nom

SingulierPluriel
boulangerieboulangeries

boulangerie \bu.lɑ̃ʒ.ʁi\ féminin

  1. Lieuest fabriqué et vendu le pain; souvent, des viennoiseries y sont également confectionnées et vendues.
    • Le pain était arrivé, non sans peine et sans perte : en venant de Grandpré, où se trouvait la boulangerie, plusieurs chariots étaient restés embourbés, d'autres étaient tombés dans les mains de l'ennemi ; […]. (Johann Wolfgang von Goethe, Campagne de France, 1822 ; traduction française de Jacques Porchat, Paris : Hachette, 1889, p.79)
    • […], mais elles n'existaient plus l’échoppe du cordonnier que traversaient les émissions sportives et la boulangerie où la mère de Josette pesait le pain. (Kléber Haedens, Adios, Grasset, 1985)
  2. Fabrication et vente de pain et, souvent, de viennoiseries.
  3. Fonds de commerce d’un boulanger.
    • Il a vendu sa boulangerie.
  4. (France) (histoire) L’univers du boulangisme.
    • […] ; Mgr d'Hulst, sur ce point en divergence de vues avec son ami le comte de Paris, désignait le réclamiste général par le sobriquet de général Géraudel, déplorait les « ravages » de la boulangerie dans les rangs royalistes et et devenait « de plus en plus antiboulangiste » (…). (Louis Capéran, Histoire de la laïcité républicaine, tome 3 : La Laïcité en Marche, chap. 4 :L'aventure boulangiste, Nouvelles Éditions Latines, 1961, page 234)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français