bourriquer
verbe

bourriquer intransitif conjugaison

  1. (familier) Dénoncer à la police.
  2. (vulgaire) Posséder sexuellement.
    • Et les compliments, et l’argent, et les tabliers à fleurs pour la rusée qui mène maintenant la vie du ventre à Paris, après déjà qu’elle a commencé chez elle de se faire bourriquer par son père ! Des robes donc, et des sous et des tabliers, et des tarares ! et allez donc ! Troussez la cotte et voilà de l’argent ! et en voilà encore ! On en sait le moyen, le père a fait bonne leçon... » (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 241.)
    • Dieu n'est qu'une putain tant bourriquée, qu'il lui en faut toujours davantage, des sacrifices, des montagnes de sacrifices et des larmes, des gémissements, de la tripe à l'air, […]. (Gérald Robitaille, Le père Miller: essai indiscret sur Henry Miller, 1980, page 97)
    • Elle écartait largement les cuisses, les bras repliés sous la tête pendant que le chauffeur, qui n'avait fait que baisser son pantalon aux genoux, la bourriquait de toutes ses forces, ahanant de façon comique. (Raphaël Confiant, Eau de Café, Grasset, 1991)
  3. (informatique) Exécuter un calcul, en parlant d'un ordinateur.
synonymes
Dénoncer
Posséder sexuellement.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.114
Dictionnaire Français