bouteille
étymologie
(XIIe siècle) De l’ancien français botele, du bas latin buticula diminutif de buttis et attesté en latin médiéval au sens de « tonneau », « outre ».

nom

SingulierPluriel
bouteillebouteilles

bouteille \bu.tɛj\ féminin

  1. Récipient à goulot, de forme allongée, destiné à contenir un liquide; il est souvent fait de verre ou de plastique translucide.
    • – Bon, il y a de la boustifaille !
      […], il entra et se mit en devoir d’explorer l’établissement. Il y découvrit plusieurs flacons de lait stérilisé, des bouteilles d’eau minérale, deux énormes boites de biscuits, un grand bocal de gâteaux éventés, […] pour plus de cinquante personnes.
      (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 327 de l’éd. de 1921)
    • Ils s’attablent dans de bons restaurants, se font déboucher des bouteilles de Châteauneuf-du-Pape, dégustent des liqueurs. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Une demi-heure plus tard, après avoir, suivant la tradition, placé dans une anfractuosité une bouteille cachetée contenant un document commémoratif que je leur passai, Moussard et Le François purent sauter de nouveau dans la baleinière […]. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Mon lieutenant, faites-moi servir une bouteille de pommard… Du meilleur… (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 15)
    • Devant une table, encombrée par un chanteau de pain, une demi-meule de gruyère et une innombrable quantité de bouteilles vides, les deux amis qu’on croyait morts devisaient paisiblement comme des sages. (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Par métonymie) Contenu d’une bouteille au sens premier.
    • Deux ou trois bouteilles d’eau suffiront pour arroser les jardinières.
    • Une bouteille de bière, de vin, d’eau-de-vie, de rhum.
    • (vieilli) Une bouteille d’encre, dans ce sens, il signifie toujours d’une bouteille de vin.
    • Boire, vider une bouteille.
    • Les pulsations des tempes s’alourdissaient. Des billes lui grouillaient dans la tête.
      – J’ai soif. Que dirais-tu d’une bouteille de supérieur?
      – Je t’en dirais le goût.
      (Jules Romains, Les Copains, page 123, 1922)''
  3. Récipient rigide servant à stocker un gaz sous pression.
    • Le plongeur s’équipe de ses bouteilles d’air comprimé.
  4. Couleur vert sombre, habituellement celle du verre d’une bouteille (sens 1). #096A09
    • C’était un sous-sol étranglé, écrasé, mal éclairé par un vitrage d’une transparence grossière et couleur bouteille. (Maurice Talmeyr, Histoires joyeuses et funébres, page 12, 1886, M. de Brunhoff)
  5. (histoire) (marine) Saillie en charpente, sur les cotés arrières du navire, et qui servaient de latrines. [2]
  6. (botanique) (vieilli) Variété de courge. [2]
synonymes
Récipient à goulot, destiné à contenir un liquide
champenoise, quille, téteille
Son contenu
champenoise

traductions
traductions
forme fléchie

bouteille \bu.tɛj\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe bouteiller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe bouteiller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe bouteiller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe bouteiller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe bouteiller.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français