brésilien
étymologie
 Composé de Brésil et de -ien.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinbrésilienbrésiliens
Fémininbrésiliennebrésiliennes

brésilien \bʁe.zi.ljɛ̃\ masculin

  1. Qui a un rapport avec le Brésil ou les Brésiliens.
    • Ainsi la géologie ancienne voudrait que l’on fît un groupe indo-malgache et un groupe africano-brésilien. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 76)
    • La télévision brésilienne est très connue dans le monde entier pour ses exportations de «télénovelas». Les «télénovelas» sont des séries brésiliennes internationalisées, et très appréciées sur les marchés télévisuels du monde entier. (Pulchérie Nomo Zibi-Moulango, Le statut de l'audiovisuel en Afrique, Éditions de L'Harmattan, 1996, p. 301)
    • Sans les camionneurs, l’économie brésilienne serait paralysée. Sur les routes en bon état de Rio, de Sâo[sic : São] Paulo ou de Belo Horizonte, les camions circulent par milliers, tous les jours ; […]. (Marcos Vinícios Vilaça, Sociologie du camion : le camion et son chauffeur au Brésil, L'Harmattan, 2003, page 45)
    • La compagnie brésilienne de biodiesel Biomasa, envisage de planter deux millions d'hectares de jatrophe cette année et l'on pense que le jatrophe dépassera la canne à sucre comme principale source de bioéthanol cette année au Brésil.Fabrication de bioéthanol à partir d'une robuste plante indienne dont personne ne voulait autrefois » dans Défis en matière de développement, Les solutions Sud-Sud: Bulletin d'information électronique de l’unité spéciale pour la coopération Sud-Sud au sein du PNUD, juin 2007)
synonymes
traductions
nom

brésilien \bʁe.zi.ljɛ̃\ masculin

  1. Langue portugaise parlée au Brésil.

traductions
Brésilien
étymologie
De Brésil avec le suffixe -ien.

nom

SingulierPluriel
brésilienbrésiliens

Brésilien \bʁe.zi.ljɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : Brésilienne)

  1. (Géographie) Habitant du Brésil.
    • Plus tard, il est vrai, les Brésiliens firent usage de machines volantes de type et de dimensions tels qu’elles pouvaient attaquer les dirigeables, mais ils n’en construisirent qu’un petit nombre dont ils se servirent seulement chez eux, et on n’en retrouva plus trace par la suite. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 291 de l’éd. de 1921)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français