brai
étymologie
(Nom 1) Déverbal de fr (« enduire de goudron ») [1].
(Nom 2) De l’ancien français broi, mot qui par la forme de l'objet désigné (le piège étant probablement constitué par deux planches qui se rabattaient l’une sur l’autre au moindre contact) se rattache à la famille de l’allemand Brett (« planche ») voir brelan, bredouille usité aussi en termes de chasse.
(Nom 3) Du gaulois bracis, passé au latin braces apparenté au breton brein (« pourri »), au français bran#fr|bran.

nom

SingulierPluriel
braibrais

brai \bʁɛ\ masculin

  1. Suc résineux et noirâtre résidu de la distillation du pin et du sapin.
    • Le brai, liquéfié par la chaleur, coule en dessinant de capricieuses bigarrures suivant les demandes du roulis. (Jules Verne, Le Chancellor, 1875)
    • Et la galette a la couleur du brai dont on se sert pour brayer les barges. (Jacques Ferron, Le contentieux de l'Acadie, Éditions VLB, 1991, page 60)
    • Le développement de la construction navale en Nouvelle-France va favoriser la fabrication du goudron et du brai nécessaire pour imperméabiliser le bois et la culture du chanvre dont on se servira pour la fabrication des cordages et des voiles. (Jacques Lacoursière, Histoire populaire du Québec, vol. 1, « Des origines à 1791 », 2013, p. 342.)
  2. Goudron issu de la distillation de la houille.
    • Le brai provient de la distillation du goudron de houille. […]. Avant d'être employé, ce brai est d'abord concassé en 3, puis pulvérisé dans des broyeurs Carr 5. (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, page 337)
synonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
braibrais

brai \bʁɛ\ masculin

  1. (chasse) (Désuet) Piège, lacet pour prendre les petits oiseaux.
    • Aussitôt qu'un oisillon vient se percher, le chasseur fait fermer les branches du brai, et retient l'oiseau par les pattes ou par les ongles. (Traité des chasses aux pièges; Supplément au Traité général de toutes les chasses, 1822)

nom

SingulierPluriel
braibrais

brai \bʁɛ\ masculin

  1. (Désuet) Escourgeon, orge broyée pour faire la bière [2].
    • Les gens d'église ont patiemment enduré les adversités qui ont existé à Tournai à cause des divisions entre ses habitants : on leur a détenu les dîmes qu'on leur doit, tant par la loi divine que par droit commun; leurs moulins de brai ont été grevés; leurs droits de forage et de cauchiage ont été spoliés. (« Mémoires de la Société historique et archéologique de Tournai » - Juillet 1861)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.030
Dictionnaire Français