bretteur
étymologie
Dérivé de bretter avec le suffixe -eur.

nom

SingulierPluriel
bretteurbretteurs

bretteur \bʁɛ.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : bretteuse)

  1. (vieilli) Celui qui aime à se battre à l’épée, à ferrailler.
    • Mais tu étais cadet, et sous l’ancien droit, le patrimoine dont tu as eu la moitié appartenait entièrement à ton frère aîné. […]. Si la Constituante n'avait passé un trait de plume sur cet article de la loi, tu serais à l’heure qu'il est de toute nécessité chevalier d’industrie, barnabote, aventurier, abbé, bretteur, coureur de ruelles. (Eugène Pelletan, Les Droits de l’homme, 1858)
    • Bretteurs et menteurs sans vergogne,
      Ce sont les cadets de Gascogne ! (Edmond Rostand, Cyrano De Bergerac, 1897, acte II, scène VII)
  2. (Figuré) Celui qui se bat avec les idées.
    • […] sa vie de bretteur théorique ferraillant contre les idées coupables, selon lui, d’avoir engendré le nazisme, mais aussi contre une extrême gauche dont il a qualifié les dérives de « fascistes » dans les années 1960 : tout cela a fini par confondre son trajet d’homme et de penseur avec l’histoire de l’Allemagne d’après-guerre. (Rencontre avec Jürgen Habermas, géant de la pensée mondiale)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français