brevet
étymologie
De brève dans le sens de « courte lettre officielle » avec le suffixe diminutif -et.
Antoine-Paulin Pihan le dérive toutefois de l’arabe براءة pluriel bérawàt (« diplôme qui confère un privilège, un droit »).

nom

SingulierPluriel
brevetbrevets

brevet \bʁə.vɛ\ masculin

  1. Titre ou diplôme qui était délivré au nom de l’état.
    • « Prends un brevet dans ce tiroir, et donne-le-moi ». De Guiche prit le brevet indiqué d’une main, et de l’autre présenta à Monsieur une plume toute trempée dans l’encre. Le prince signa. (Alexandre Dumas, Le Vicomte de Bragelonne, 1847, Michel Lévy frères, page 242)
    • Il a reçu le brevet de sa pension, son brevet de colonel, de lieutenant, de capitaine. On dit encore Brevet de la Légion d’honneur.
  2. (Éducation) Diplôme de l’enseignement primaire et secondaire.
    • Brevet élémentaire. Brevet supérieur. Brevet de capacité.
  3. (Par extension) (ironique) Titre décerné oralement.
    • Donner à quelqu’un brevet d’étourderie.
    • Il y a longtemps qu’il a son brevet de radoteur.
  4. Certificat que le gouvernement délivre à un inventeur, à l’auteur d’une nouvelle invention, pour lui en assurer la propriété et l’exploitation exclusive pendant un certain nombre d’années.
    • « Le mouvement perpétuel est impossible : il faut se tenir loin de ceux qui le trouvent. »
      Cet aphorisme incisif et précis est de Joseph Bertrand ; il devrait être écrit sur les murs des bureaux de brevets, car il détournerait peut-être certains inventeurs de la poursuite d’une vaine chimère.
      (Aimé Witz, Le mouvement perpétuel de deuxième espèce, dans La Revue scientifique, 2e sem. 1910)
    • En 1888, Baur prenait un brevet pour la fabrication de musc artificiel, en prenant comme point de départ un composé appelé toluène, qui est extrait du goudron de houille. (Marcel Hégelbacher, La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, page 146)
  5. (histoire) Expédition non scellée, par laquelle le souverain accordait une grâce, un titre, etc.
  6. (histoire) (marine) Reconnaissance de marchandises chargées à bord, et obligation de les porter à destination.
  7. (Teinturerie) (vieilli) (Désuet) Bain d’une cuve.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français