brique
étymologie
Emprunté du Moyen néerlandais bricke, brike, du verbe Moyen néerlandais brecken. La brique étant caractéristique des Flandres.
Le terme est attesté en 1204, sous sa forme en ancien français brike, puis a dès la fin du XIIIe siècle, avec le sens qu’on lui connaît aujourd’hui. Il désigne également un morceau, une miette. Le terme brike est plutôt du nord, mais une forme briche est attestée ailleurs.

nom

SingulierPluriel
briquebriques

brique \bʁik\ féminin

  1. (Maçonnerie) Bloc de pierre artificielle fabriqué avec de la terre argileuse pétrie, moulée, séchée, cuite, et dont on se sert comme matériau de construction.
    • Cheikh Gaafar possédait une maison, toute neuve, en bordure des champs, à l’écart du village. C’était une maison en briques, entourée d’un jardin, avec de grandes fenêtres et des balcons. Une vraie maison d’homme riche. (Out-el-Kouloub, « Zaheira », dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Le vénérable pont sur le Tarn a non seulement de hautes arches en ogive, mais ses piles de briques, entre les voûtes et au-dessus des avant-becs, sont percées de baies du même style. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Elle descendit avec lenteur, en se balançant ainsi, au niveau de la fenêtre du premier étage, puis elle s’efforça de gagner une mince cimaise de briques vernies qui partait de l’extrémité de la marquise. (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
    • La cloison n’était faite que de « crottes de trois », qui sont des briques creuses et fort minces, ce qui la rendait transparente au moindre soupir. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 40)
    1. Ce même bloc, employé pour chauffer le couchage.
      • N’oublie pas de prendre ta brique, lui disait-elle avant de regagner sa chambre. (Joseph Zobel, La Brocante de poésie, dans le recueil Le Soleil partagé, 1964, p. 173)
  2. (Architecture) (Par extension) Construction faite de briques ou d’un assemblage de briques.
    • Construire en brique, maison et murs en brique.
  3. (analogie) Matériau ou objet ayant la forme d’une brique.
    • Brique d’étain, de savon, de béton, etc.
  4. Emballage parallélépipédique utilisé pour certaines denrées alimentaires
    • On trouve de plus en plus de briques de soupes, de lait ou de jus de fruits dans les magasins.
  5. (cuisine) Famille de fromages français à base de lait de brebis, de chèvre ou de vache, à pâte molle à croûte fleurie et souvent en forme de brique.
  6. (argot) Un million d’ancien francs français (dix mille nouveaux francs français, soit 1524 euros).
    • — Si je comprends bien, tu prends la succession de Mandarès. Du coquille j’en ai, cinq rames, total deux briques. Et cash !
      — Oh ben, à ce blot là, tu peux le garder et t’en faire des cornets à frites.
      (Michel Audiard, Le cave se rebiffe, 1962)
    • Celui qui se fait une brique par mois, de nos jours, on ne peut pas dire qu’il soit riche. On n’est plus dans les années 60…
  7. Est de la France, Suisse Éclats, des tessons, des fragments d’une chose cassée.
  8. (QC) Gros roman, très épais.
synonymes

Un million d’ancien francs français :


traductions
traductions
traductions
traductions
  • anglais : gable top carton

traductions
  • espagnol : brique

traductions
adjectif

brique \bʁik\ invariable

  1. Couleur rouge fade tirant sur le brun. #842E1B

traductions
forme fléchie

brique \bʁik\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de briquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de briquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de briquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de briquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de briquer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.026
Dictionnaire Français