brocart
étymologie
(1519) De l’italien broccato, participe passé de broccarebrocher » dans le syntagme robe broccate d’oro), substantivé avec le sens de « étoffe brochée ».
Le mot italien a été suffixé avec -art.

nom

SingulierPluriel
brocartbrocarts

brocart \bʁɔ.kaʁ\ masculin

  1. (textile) Étoffe de soie brochée d’or ou d’argent.
    • […] un lit de parade, orné d’une infinité de dorures et de rideaux de brocart avec des galons et des franges d’or et d’argent. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Son costume, approprié à sa physionomie, était d’une extrême magnificence ; il consistait en une robe de brocart d’or et d’argent et en un manteau de velours nacarat, doublé de menu vair. (Anatole France, Le Crime de Sylvestre Bonnard, 1881, réédition Le Livre de Poche, page 96)
    • Ses petits pieds s’agitaient dans leurs souliers de brocart cerise et argent et menaçaient l’équilibre d’une tasse en pur Wedgwood, tangente à sa cheville nerveuse. (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 9)
    • Il y avait dans la cuisine des fauteuils recouverts d’un brocart étranger, et les rideaux de la fenêtre étaient de la même étoffe. (Robert Louis Stevenson, Les Gais Lurons, 1881, traduction Jean-Pierre Naugrette, 2004)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français