buis
étymologie
Du latin buxum ou buxus (tous deux de même sens).

nom

buis \bɥi\ masculin

  1. (botan) Genre de la famille des buxacées comprenant l’espèce Buxus sempervirens, arbrisseau sempervirent, dont le bois, jaunâtre et très dur, et surtout celui de sa racine sont d’un grand usage dans la tabletterie.
    • […] sur deux chaises était posé un cercueil de bois blanc, à demi recouvert d’une nappe de toile écrue qu’ornaient seulement le crucifix de cuivre et le rameau de buis bénit. (Octave Mirbeau, Le Père Nicolas, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Il paraît, nous a-t-on dit un jour, qu'il existe à Châteauneuf-le-Rouge un labyrinthe de buis si vaste que le jardinier a besoin de l'année entière pour le tailler : il commence à un bout, et, lorsqu'il arrive à la fin du tracé, recommence un nouveau circuit et une nouvelle année. (Michel Racine & Françoise Binet, Jardins de Provence, Édisud, 1987, p. 132)
  2. (Par extension) Bois de cet arbrisseau employé à divers ouvrages.
    • L'ancienne taille en fil, qui champlevait péniblement ses blancs dans le poirier, a cédé la place au travail plus net qui creuse dans le bout de buis des lignes où le burin n'a plus à craindre les éclats des fibres lamelleuses. (Eugène M. O. Dognée, Les arts industriels à l'Exposition universelle de 1867, Paris : chez la Veuve Jules Renouard, 1869, p. 442)
    • Des objets inconnus, chevilles roulées au tour, vis de buis au bout de ficelles, et dont l’arme la plus parente est le boomérang. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.038
Dictionnaire Français