burin
étymologie
De l’italien burino, emprunt à un lombard boro « foret » ; à rapprocher du néerlandais boor « foret, vrille », du vieux haut-allemand bora#goh|bora, même sens.

nom

SingulierPluriel
burinburins

burin \by.ʁɛ̃\ masculin

  1. (arts) Outil en forme de ciseau d’acier que l’on pousse à la main et qui sert à graver, à couper les métaux.
    • L'ancienne taille en fil, qui champlevait péniblement ses blancs dans le poirier, a cédé la place au travail plus net qui creuse dans le bout de buis des lignes où le burin n'a plus à craindre les éclats des fibres lamelleuses. (Eugène M. O. Dognée, Les arts industriels à l'Exposition universelle de 1867, Paris : chez la Veuve Jules Renouard, 1869, p. 442)
    • Ce n’est pas sans mélancolie que j’ai revu récemment les outils d’un de mes grands-pères : des burins par dizaines, des perloirs, des traçoirs, des grattoirs, des rifloirs, des outils à « chairrer », c’est-à-dire à donner le grain de la chair et toutes sortes de marteaux à tête ronde, finement emmanchés. (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 141.)
    • Il y a bien longtemps que les petits marteaux ne sonnent plus clair sur les burins des orfèvres et des ciseleurs dans le Marais et le Faubourg. (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 100.)
    • Ce gisement de plein air avait été initialement considéré comme aurignacien (Bodechon, 1982 ; Bel, 1991) sur la base d’une industrie lithique associant burins carénés et produits lamellaires, en particulier des lamelles torses à retouche abrupte directe fortement latéralisée (Le Brun-Ricalens et Brou, 2003). (Pierre Bodu, François Bon, Nicolas Teyssandier & Clément Paris, L’Aurignacien et les faciès à pièces carénées entre Yonne et Yvelines, dans Le Paléolithique supérieur ancien de l'Europe du Nord-Ouest, actes du colloque de Sens (15-18 avril 2009), Paris : Société Préhistorique française, 2013, page 52)
  2. Outil de maçon ou de mécanicien, à lame plate, que l'on frappe avec un maillet ou un marteau.
    • On attaquerait la roche à la masse afin d'épargner les burins, car il n'y avait pas de forge pour les recharger. Cette façon de procéder ménagerait également la dynamite, car il fallait aussi craindre le pouillant qui asphyxie. (Michel Michellod, « La promesse de Dago conte de Noël) », dans les Échos de Saint-Maurice, 1958, tome 56, page 310)
    • Un burin, c’est un ciseau grossier. (Iouri Olecha, Pas de jour sans une ligne, 1995)
    • L’outillage du mineur (burin, coin, pointerolle, pic, masse) devait être entretenu quotidiennement pour conserver son efficacité. (Marie-Christine Bailly-Maître, Extraction et traitement d’un minerai d’argent au Moyen Âge (XIIe-XIVe siècle), Archéosciences n°34, 2010.)
  3. (Par extension) Gravure effectuée en utilisant la technique du burin.
    • Livre du XIXe siècle illustré de burins.
  4. (chirurgie) Instrument à extrémité biseautée tranchante, pour entailler l’os.
  5. (Héraldique) Meuble représentant l’outil de sculpteur du même nom dans les armoiries. À rapprocher de ciseau à bois et ciseau de sculpteur.
    • D’argent à la fasce ondée d’azur accompagnée en chef d’un R de gueules à la jambe barrée d’un S et en pointe d’un maillet et d’un burin du même passés en sautoir, qui est de la commune de Riviera du Tessin en Suisse voir illustration « armoiries avec un burin »

traductions
traductions
Burin
étymologie
Le Burin est l’une des 14 nouvelles constellations introduites par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752. Son nom vient de la proximité du Sculpteur, dont se serait l’outil. Originellement nommée Burin du Graveur, Lacaille latinisa cette constellation en Cæla Sculptoris en 1763.

nom propre

Burin \by.ʁɛ̃\ masculin singulier

  1. (astron) Constellation du ciel austral, bordée par l’Éridan, l’Horloge, la Dorade, le Peintre, la Colombe et le Lièvre.
    • Voici donc ces nouvelles constellations suivant l’ordre des ascensions droites, & telles que M. de la Caille les rapporte dans les Mémoires de 1752 […] V. Le Burin du Graveur ; la figure est composée d’un burin & d’une échoppe en sautoir liés par un ruban. […] (Joseph Jérôme Le François de Lalande, Astronomie: Volume 1, livre III : Des constellations méridionales, 1764)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français