byzantin
étymologie
(XIVe siècle) Du latin Byzantinus. Le sens de « compliqué » fait allusion aux discussions théologiques futiles des derniers temps de l’Empire de Byzance.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinbyzantinbyzantins
Fémininbyzantinebyzantines

byzantin \bi.zɑ̃.tɛ̃\ masculin

  1. Relatif à Byzance.
    • Dès l’époque byzantine, la prononciation du β grec s’est modifiée en [v]. Ceci permet d’expliquer pourquoi la lettre cyrillique в se prononce [v] et non [b].
  2. Relatif à l’Empire romain d’Orient.
    • Azemmour est une ville très ancienne. D'origine berbère ou carthaginoise, elle passa successivement sous la domination romaine, vandale, byzantine et arabe. En 1518, les Portugais s'en emparèrent, […]. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 145)
    • C'est là plus qu'une métaphore. Hippocrate fut représenté à l'époque byzantine comme un Christ en gloire tenant ouvert son livre des Aphorismes. (Jacques Jouanna, Hippocrate, Fayard, 1992)
  3. (Théologie) Relatif à l'école de théologie de Byzance, et aux rites religieux spécifiques à cette église.
    • Le plein-nimbe de la Madone en habits de ciel, brillait, rosacé de la croix byzantine dont les fins et rouges linéaments, fondus dans le reflet, ombraient d’une teinte de sang l’orient ainsi allumé des perles. (Auguste de Villiers de L'Isle-Adam, Véra, dans les Contes cruels, 1883, p. 18)
    • Le rite chaldéen ou syrien oriental, fait partie des six familles de rites qui subsistent aujourd'hui avec le rite antiochien (syrien occidental), alexandrin,byzantin, arménien et latin. Ces rites sont communs à la fois aux Églises orientales séparées de Rome et à celles qui lui sont unies. (Irak, le monde redoute une purification religieuse- Journal La Croix 23 juillet 2014)
  4. (Péjoratif) Qui est d’une subtilité excessive, compliqué à l’excès.
    • Si c'est de la sorte que Kaulbach entend le réalisme, nous aimons encore mieux les abstractions les plus nuageuses ou les imitations les plus archaïquement byzantines. (Théophile Gautier, L'Art moderne, Paris : chez Michel Lévy frères, 1856, p. 272)
    • J’échafaudais des raisonnements byzantins à propos des jouets trop grands pour pouvoir logiquement passer dans la cheminée, le Père Noël les ayant lâchés d’en haut. (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 33.)
    • Il ne s’agit pas de byzantines subtilités. (Claude Hagège, Dictionnaire amoureux des langues, 2009)
  5. (Figuré) Discuté, incertain (par allusion aux dispute#fr-nom|disputes sur le « sexe des anges » qui occupaient les Byzantins alors que leur ville était assiégée par les Turcs).
    • Comment décrire la beauté de cet ange au sexe byzantin, la ferveur immédiate qui nous a unis, l’ivresse que me prodiguaient sa voix si douce et ses mots salvateurs ? (Amélie Nothomb, Mercure, Albin Michel, Paris, 1998, p. 212)
synonymes
relatif à Byzance
Relatif à l’Empire romain d’Orient
trop subtil

traductions
traductions
Byzantin
étymologie
Du latin Byzantinus.

nom

SingulierPluriel
byzantinbyzantins

Byzantin \bi.zɑ̃.tɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : Byzantine)

  1. Habitant de Byzance.
  2. Sujet de l’Empire romain d’Orient.
    • À la mi-décembre, les Byzantins marchent vers la seconde armée vandale. Les doryphores et les hypapistes de la garde à cheval chargent et dispersent les hommes de Tzazo, qui tombe dans la mêlée. (Patrick Louth, La Civilisation des Germains et des Vikings, éd. Famot, Genève, 1976, p. 72)
    • C’est dans le contexte de la Croisade que les relations entre les Byzantins et les Mamluks ont repris en dépit du conflit général qui opposait chrétiens et musulmans. (Robert Sauzet, Les Frontières religieuses en Europe du XVe au XVIIe siècles, 1992)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français