cabillaud
étymologie
Selon certaines sources, viendrait du néerlandais kabeljauw.
Selon d’autres, de l’espagnol bacalao.

nom

SingulierPluriel
cabillaudcabillauds

cabillaud \ka.bi.jo\ masculin

  1. Nom donné à la morue franche.
    • Pêle-mêle, au hasard du coup de filet, les algues profondes, où dort la vie mystérieuse des grandes eaux, avaient tout livré : les cabillauds, les aigrefins, les carrelets, les plies. (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • Parfois il y avait de la soupe, mais c’était […] de la soupe au cabillaud! […] Il y avait encore des boulettes blanches que je pris d’abord pour de la viande de veau, mais c’était du cabillaud haché. Trop de poisson. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.45)
    • Les Hollandais qui pêchent à deux pas de chez eux, sur le Dogger-bank, ne salent pas les morues en mer. Il les ramènent à terre entières et toutes vivantes. C’est ce qu’on appelle morue franche ou cabillaud. (J.K. Roulle, Perdus en Islande, vers 1888)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français