cagna
étymologie
(Nom commun 1) (XIXe siècle), cai-nha "sorte de maison rudimentaire du Tonkin", emprunté au vietnamien du centre (annamite) cai-nha « abri dans une tranchée ».
(Nom commun 2) De l’occitan canhard voir canicule pour le sens et chenil qui lui sont apparentés.

nom

SingulierPluriel
cagnacagnas

cagna \ka.ɲa\ féminin

  1. (Argot militaire) Abri.
    • Et j’en écrivis les chapitres successifs dans la cagna du « cabot d’ordinaire » que j’étais, en même temps que vaguemestre, à la Boulangerie 66. (Francis Carco raconté par lui-même, Éditions Sansot, Paris, 2e édition, 1921 ↗p. 16 ↗)
    • ''(...) Percé jusque dans ses manies les plus secrètes par la promiscuité constante du poste et de la cagna, il (le sous-officier) n'est obéi que selon ce qu'il a mérité d'estime...(Francis Ambrière, Les Grandes vacances, 1946, p. 274.)
    • Sous d’autres rapports aussi, notre cagna était riche en divertissements. (Ernst Jünger, Orages d’acier, 1961 ; traduit de l’allemand par Henri Plard, 1970, p. 190)
    • À l'autre bout de la ligne, le boulanger de Bazoches-les-Gallerandes en rajoute... Il se nomme Capdebosc ! il brame. Depuis sa cagna sous les balles, il hue l'autorité. Il brandit le drapeau noir ! En même temps, il nargue la sifflante. (Jean Vautrin, Adieu la vie, adieu l'amour, tome 1 : Quatre soldats français, Éditions Robert Laffont, 2004)
  2. (populaire) Pauvre maisonnette.
    • Et puis, il y avait Carmen. Cette blonde fille confortable était une goulue d'amour qui, en dépit de son nom fleurant les Espagnes, — ollé! ollé! — sortait d'une cagna vermoulue de l'antique et respectable cité Jeanne d'Arc. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 88)
    • Sachant proche le résultat
      Tous les grands chefs d’État
      Lui ont rendu visite
      Il les reçut et s’excusa
      De ce que sa cagna
      Était aussi petite […].
      (Boris Vian, La Java des bombes atomiques, 1955)
synonymes
nom

SingulierPluriel
cagnacagnas

cagna \ka.ɲa\ masculin

  1. (familier) Soleil particulièrement chaud.
    • Les gars, là, ils leur font faire des pompes, là, en plein cagna et au milieu du djebel, en plus de ça tous groupés, avec des montagnes de chaque côté ! (Florence Dosse, [https://books.google.be/books?id=lvpiJAcDdgQCLes héritiers du silence : Enfants d’appelés en Algérie], Stock, coll. « Un ordre d’idées », 2012, 288 pages ISBN 9782234071360) }{#if:{#if:| (OCLC {oclc} ↗)}}}}
    • Ils n’avaient nullement l’intention de poireauter encore des heures sous ce cagna, et encore moins de prendre racine à cet endroit ! (Philippe de Salm, [https://books.google.be/books?id=BzCZDQAAQBAJDe la fugue au trottoir], 9 Éditions, 2016, 192 pages ISBN 9782377270347) }{#if:{#if:| (OCLC {oclc} ↗)}}}}
    • Faut-il être malade pour pédaler en plein cagna ! (Faut-il être malade pour pédaler en plein cagna !)
synonymes forme fléchie

cagna \ka.ɲa\

  1. Troisième personne du singulier du passé simple de cagner.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français