cailler
étymologie
(Verbe 1) Du latin coagulo.
(Verbe 2) De l'Angevin cail («sommeil»). [1] [2]

verbe

cailler \kɑ.je\ intransitif conjugaison

  1. Solidifier, coaguler.
    • Le lait caille.
  2. (transitif) Provoquer la coagulation.
    • ''On utilise de la présure pour cailler le lait.
  3. (argot) (impersonnel) Faire froid.
    • Ça caille en ce moment. Moi, j'étais en vacances dans les Caraïbes, 30°C à l'ombre... C'est toujours agréable quand on a très chaud de savoir que les autres se les pèlent...On profite mieux. (Stéphane Guillon, « Dérapage en douceur : 12 janvier 2009 », dans le recueil On m'a demandé de vous calmer, éd. Stock, 2009)
  4. (argot) Avoir froid.
    • J’aurais dû mettre mon manteau, je caille.
    • Par contre on gèle, on caille, on a l’onglée, les balloches ratatinées, les pieds glacés. (Alphonse Boudard, Le Corbillard de Jules, Éditions de la Table Ronde, 1979, page 106)
  5. (Suisse) Produire des crottes (volatiles).
    • Je dois nettoyer la table, les moineaux ont caillé partout.
synonymes
traductions
verbe

cailler \kɑ.je\ intransitif conjugaison

  1. (Québec)(Suisse) (Figuré) (familier) S’endormir.
    • Avoir les yeux caille* = avoir les yeux troublés par l'ivresse ou par un grand besoin de sommeil. Dial. Cail (s.m.) =somme, sommeil profond, Anjou; se cailler » s'endormir, surtout en parlant des enfants, Suisse romande et Canada. (Le Canada français, volume 14, page 627, Éd. Université Laval (Québec), 1926)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français