calvaire
étymologie
Du latin calvaria ; voir Golgotha pour le sens.

nom

SingulierPluriel
calvairecalvaires

calvaire \kal.vɛʁ\ masculin

  1. (religion) Lieu, à Jérusalem, où Jésus-Christ fut crucifié.
    • Et lorsqu’il prononçait cette phrase désolée : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi mon âme est-elle triste et pourquoi me troublez-vous ? » le prêtre était bien la figure de Jésus souffrant sur le Calvaire. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    1. (arts) Reproduction de la crucifixion.
      • En face se verdit à la pluie un de ces bons vieux calvaires bretons, ciselés, sculptés, portant fleurons et personnages. (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 128, 2012)
  2. (Figuré) Épreuve pénible, très grande douleur.
    • Ce service est particulièrement attendu car, dans de nombreuses villes françaises, les transports publics sont un calvaire pour les personnes à mobilité réduite, et dans une moindre mesure, pour les parents dotés de poussettes. (On a testé… l’option « fauteuil roulant » de Google Maps)
synonymes
traductions
traductions
traductions
interjection

calvaire

  1. (Québec) (familier) Juron, sacre.
    • Eh ! calvaire ! On va s’enterrer ! (Harmonium, Depuis l’automne)
    • Qui c’est qui t’a dit ça, calvaire ?
    • Calvaire ! Tu parles d’une connerie !
    • Calvaire ! t'écoutes pas encore cet ostie de morron-là ! (Patrick Senécal, Aliss (roman), Éditions Alire, Québec, 2000, p. 039.)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français