calvinisme
étymologie
De Calvin, patronyme de Jean Calvin et suffixe en -isme.

nom

SingulierPluriel
calvinismecalvinismes

calvinisme \kal.vi.nism\ masculin

  1. (christianisme) Doctrine de Jean Calvin.
    • Pendant que ces troubles duraient, les partisans du calvinisme s’occupaient toujours des moyens d’accréditer de plus en plus leur secte; […]. (Histoire des troubles survenus en Béarn dans le 16e et la moité du 17e siècle, par feu l’abbé Poeydavant, tome 2, Pau : chez Tonnet, mars 1820, p. 326)
    • Ils se sentirent au contraire, fort peu d’estime pour les quarante ou cinquante systèmes qui n’étaient bons, comme le jansénisme ou le calvinisme, qu’à troubler l’obéissance et la soumission des esprits. (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Ainsi, ceux qui s’étaient séparés de l’Église romaine appartenaient déjà à deux sectes très distinctes : les uns au luthéranisme, les autres au zwinglianisme, précurseur du calvinisme. (Bulletin de la Société de l’histoire du protestantisme français, Vol.6, 1858, page 158)
    • Le calvinisme du XVIe siècle nous offre un spectacle qui est peut-être encore plus instructif ; mais il faut bien faire attention à ne pas le confondre, comme font beaucoup d’auteurs, avec le protestantisme contemporain ; ces deux doctrines sont placées aux antipodes l’une de l’autre […] (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p. 16)
  2. (Par extension) Église réformée qui suit cette doctrine.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.012
Dictionnaire Français