camard
étymologie
Forme péjorative de camus.

adjectif

SingulierPluriel
Masculincamardcamards
Féminincamardecamardes

camard \ka.maʁ\

  1. Qui a le nez plat et écrasé.
    • Comme pour faire contre-poids à cette circulation exagérée, une pauvre vieille dame paralytique, au masque bistré et camard, restait immobile sur sa chaise comme une idole indoue. Ses yeux seuls montraient qu’elle était vivante. Toutes les fois qu’il passait près d’elle, traînant le pied, le fantôme éreinté du domestique blême lui lançait un long regard d’envie : elle était assise ! (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 100)
    • L’industrie de ce misérable était de n’avoir pas de nez et de contrefaire le chien, ce dont il s’acquittait à merveille ; car il était plus camard que la mort elle-même, et faisait plus de train à lui seul que tous les pensionnaires de la barrière du combat à l’heure du déjeuner. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • On entrevoit , au-dessus des lames, et des houles, derrière les épaisseurs de la brumes, un linéament qui est un être ; un front bas, un nez camard, des oreilles plates, une bouche démesurée où il manque des dents, un rictus glauque, des sourcils en chevrons, et des gros yeux gais. (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866)
    • La face humaine de Javert consistait en un nez camard, avec les deux profondes narines vers lesquelles montaient sur ses deux joues d’énormes favoris. […]. (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • (hyperbole) — Loin du danger, il ne rêve qu’exploits héroïques, entreprises surhumaines et gigantesques ; mais, quand vient le péril, son imagination trop vive lui représente la douleur des blessures, le visage camard de la mort, et le cœur lui manque ; […]. (Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, Charpentier, 1871, vol. 1, page 270)
  2. (Par extension) Qualifie aussi le nez lui-même.
    • C’était un homme de belle prestance, blond, l’œil profondément enfoncé sous l’arcade, le nez camard, les pointes de la moustache relevées à angle droit, et de longues mains blanches. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 146 de l’éd. de 1921)

nom

SingulierPluriel
camardcamards

camard \ka.maʁ\ masculin (pour une femme on dit : camarde)

  1. Personne camarde.
    • Vil camus, sot camard, tête plate, apprenez que je m’enorgueillis d’un pareil appendice, attendu qu’un grand nez est proprement l’indice d’un homme affable, bon, courtois… (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac (Rostand), 1897)
  2. (technique) En papeterie, désigne une coupe en diagonale dans un coin d’une feuille. Ce camard sert ensuite — par exemple pour un imprimeur — à orienter la feuille.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français