campane
étymologie
Du latin campana.

nom

SingulierPluriel
campanecampanes

campane \kɑ̃.pan\ féminin

  1. Ornement en forme de cloche.
    1. (Spécialement) Ouvrage de soie, d’argent filé, etc., avec de petits ornements en forme de cloches, faits aussi de soie, d’or, etc.
      • Les petites dentelles ordinaires s'appelaient la « bisette ». La « campane » avait en bordure des picots en forme de grelots, ce pourquoi on la nommait du même nom que les campanules. La « mignonnette » était plus fine déjà. La « blonde », c'était de la dentelle de soie; la dentelle en soie noire pouvait s'appeler la « petite duchesse », ou encore la « respectueuse ». (René Bazin, La douce France, Plon-Nourrit et Cie, 1913, p. 273)
    2. (architecture) Ornement de sculpture d’où pendent des houppes en forme de clochettes, pour un dais d’autel, de trône, de chaire à prêcher, etc.
    3. Corps du chapiteau corinthien et celui du chapiteau composite, parce qu’ils ressemblent à une cloche renversée.
  2. (Médecine vétérinaire) Tumeur du jarret du cheval.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français