cannabis
étymologie
Du latin cannabis issu du grec ancien κάνναβις, emprunté aux Scythes, également emprunté en perse sous la forme کنب, en arabe قنب, en slavon konopia (voir konopí), en germanique hanapiz (voir hemp, Hanf).
Il faut remarquer toutefois que Alexandre de Théis et Jacob Golius soulignent que le mot قنب est connu de temps immémorial chez les Arabes, et tandis que le naturaliste français Édouard Grimard est persuadé que le mot est soit de l’arabe qaneb (« chanvre »), soit du celtique can ab (« petit roseau »), Antoine-Paulin Pihan, lui, considère que chanvre, chènevis et cannabis viennent tous de l’étymon arabe. C’est également l’avis des co-auteurs de l’anthologie Le Livre du cannabis (Tigrane Hadengue, Hugo Verlomme, Michka, Saskia Van den Bosch).

nom

cannabis \ka.na.bis\ masculin

  1. (plantes) chanvre#fr|Chanvre en tant que plante utilisée pour ses propriétés psychoactives.
    • Elles sont en faveur d’une baisse de la culture de cannabis : les surfaces cultivées sont passées de 134000 ha en 2003 à 120 500 en 2004 et sont de 72 500 en 2005. (Farima El Omari & Jallal Roufiq, Le cannabis au Maroc : historique et épidémiologie, chap. 8 de Cannabis : Approches thérapeutiques contemporaines, sous la direction de Emmanuel Streel & ‎Léonie Chinet, De Boeck Supérieur, 2008, page 140)
    • Une plante femelle de cannabis produit généralement une centaine de petites fleurs. Sur le dessus de la plante, ces fleurs s’agglomèrent en une grande masse et forment ce que les Espagnols appellent un « cola ». (Michael Backes, Cannabis médicinal, traduit par Arthur Desinge, Hugo et Compagnie, 2016)
  2. Cannabine, la substance psychotrope extraite de cette plante.
    • Aucun dealeur local ne peut satisfaire la totalité de la nouvelle demande de cannabis et les jeunes les plus téméraires s’aventurent dans les cités des environs pour s'approvisionner, puis consomment et revendent dans les rues de leur quartier. (Thomas Sauvadet, Jeunes de rues et trafic de stups, dans Agora : Débats/jeunesse no 48, L'Harmattan, octobre 2008, p.94)
    • Dans son numéro du 15 janvier 1899, le journal bimensuel parisien le Correspondant médical tirait la sonnette d’alarme en disant : « L’enfant boit ! […]. Les nourrices donnent du vin à leurs nourrissons et s’ébaudissent de leur exubérante gaîté. » Une scène d’une autre époque. Aujourd’hui, les enfants préfèrent le cannabis. (Alberto Toscano, Critique amoureuse des Français, Fayard/Hachette littérature, 2009)
    • - les poches de la victime contenaient par contre des papiers à rouler, du tabac et des résidus de cannabis dans un petit sachet hermétique. (Patrick Quartenoud, À dos, les sens, Mon Petit Éditeur, 2015, page 114)
synonymes
  • pot (familier) (Québec)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français