cape
étymologie
(XVIIe siècle) Apparait à la Renaissance sous la forme latinisante cappe ; du latin cappa via l’occitan capa, du pcd cape ou de l’espagnol capa pour le sens tauromachique ; apparenté à chape#fr|chape.
(Rugby) De l’anglais cap.

nom

SingulierPluriel
capecapes

cape \kap\ féminin

  1. (Habillement) Vêtement de dessus ample et sans manches.
    • À la suite venaient vingt-deux individus, en tête desquels marchait Barthélemy Panciatichi, ancien ambassadeur du grand-duc Cosme à la cour de France, vêtu de la cape et du san-benito parsemé de croix. (Cesare Cantù, Histoire universelle, 1855)
    • Ce qui achève le cauchemar, c’est le lugubre postillon en vieille cape déguenillée qui sautille éternellement dans la clarté jaunâtre. (Hippolyte Taine, Voyage en Italie, vol.2, 1866)
    • L'homme, qui était un garde-côte, comme le faisait voir sa cape d'uniforme, épiait toutes les manœuvres du trois-mâts et semblait en prendre note mentalement. (Victor Hugo, Les travailleurs de la mer, partie 1 : Sieur Clubin, livre 5 : Le révolver, chap. 8, édition de Librairie du Victor Hugo illustré, 1865, p. 169)
    • Puis un frémissement courut. L'ex-Roi des Rois, une cape noire sur sa tunique blanche, gagnait la tribune. (Victor Margueritte, Le cadavre maquillé : La S.D.N. (Mars-Septembre 1936), Flammarion, 1936, p.84)
    • Marie arriva bien vite, sa cape jetée à la hâte sur ses épaules, sa calipette de travers d'avoir tant couru, […]. (Daniel Cario, Les Moissonneurs de l'Opale, Presses de la Cité, 2013, chap.43)
  2. (tauromachie) Sorte de manteau de couleur claire, traditionnellement rouge, que le toréador présente au taureau, dans l’arène.
    • La veste sur l'épaule comme une cape de matador. (T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol, 1933)
    • Dans l'espoir de revenir ce soir à la maison couvert de bleus, Pablo saute dans l'arène, ramasse une cape et se fige droit comme un piquet face à la vachette et interpelle la bête. « Hooy toro », de sa petite voix. (Ellande Bakean, Papa j'aime un homme, Société des Écrivains, 2014, p. 22)
  3. coiffe#fr|Coiffe dont les femmes se servent en quelques provinces contre le vent et la pluie.
    • La hufa est une petite cape de laine noire, ronde, plate, piquée dans les cheveux avec des épingles, et laissant flotter sur l'épaule un long gland de soie noire étranglé dans un petit cylindre d'argent; rien de plus coquet que cette coiffure si simple. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.50)
  4. (zoologie) capuchon#fr|Capuchon de plumes que certains oiseaux ont sur la tête.
    • Il est des mondains qui ont une cape ou coquille à la région occipitale de la tête, laquelle est formée par des plumes sorties à rebours. (Frédéric Cuvier, Dictionnaire des sciences naturelles, 1826)
  5. (marine) Situation d’un navire qui a la barre du gouvernail sous le vent et qui ne conserve que très peu de voiles, afin de présenter le côté et ne plus faire de route.
    • Le vent souffle en tempête, les vagues ont hautes, mais sous la grand’voile réduite le Firecrest tient une cape excellente. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Un bâtiment qui tient la cape est sans sillage et dérive beaucoup.
  6. Feuille de tabac enveloppant un cigare.
    • Les amateurs ont tendance à se porter vers un cigare à cape sombre plutôt qu'à cape claire.
synonymes

Feuille de tabac :


traductions
  • allemand : Cape neutre
  • anglais : cape
  • espagnol : capa
  • italien : mantello
  • russe : накидка féminin

traductions
nom

SingulierPluriel
capecapes

cape \kap\ féminin

  1. (rugby) casquette#fr|Casquette honorifique portant la date de la première sélection, qu’on décernait aux rugbymen sélectionnés en équipe d’Angleterre, à l’origine, puis en équipe de France.
  2. (sport) (Par métonymie) Sélection en équipe nationale (en référence au couvre-chef donné à tout joueur de rugby sélectionné en équipe nationale).
    • Avec l’équipe nationale d’Angleterre, Matthews joua jusqu’en 1957 et totalisa cinquante-quatre capes. (Jean Damien Lesay, Football - Théâtre de vies, 2007)
forme fléchie

cape \kap\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de caper.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de caper.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de caper.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de caper.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de caper.

Cape
étymologie
L’origine de ce nom dépend du lieu d’origine de la famille :
  • Si la famille est d’origine méridionale (sud de la France), alors il y a des chances pour que le nom soit une altération du nom Cap, de l’occitan cap, du latin caput. Lorsqu'il est ainsi pris tout seul, il ne faut garder que le sens de « chef », auquel cas le nom vient sûrement du fait que l’ancêtre a été nommé ainsi car il était le chef du village ou d’un quelconque groupe d’humains.
  • Si la famille a une origine plutôt normande-picarde, c’est alors une altération probable du nom Cappe, du pcd cappe, du latin cappa, soit celui, ou celle, qui était habillé d’une cape, ou bien dont la cape était le signe distinctif parmi d’autres personnes.
  • Jean Totsi note aussi la possibilité d’une origine du Finistère, où le nom pourrait venir soit du breton kab#br|kab (« cape »), avec la même hypothèse que ci-dessus, ou bien du breton kap#br|kap (« cap ») où il serait associé aux toponymes.
  • Enfin, une hypothèse générale apparaît quand au sens de tête, où il serait alors le surnom d'une personne têtue.

nom de famille

Cape \kap\

  1. Nom de famille français.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.034
Dictionnaire Français