carrefour
étymologie
Du latin quadrifurcus. Du latin quad- et latin furca.
quarrefor.

nom

SingulierPluriel
carrefourcarrefours

carrefour \kaʁ.fuʁ\ masculin

  1. Endroit , dans les villes et à la campagne, se croisent plusieurs rues, routes, chemins.
    • (...), tous les trois brisés du voyage, effarés et perdus au milieu du vaste Paris, le nez levé sur les maisons, demandant à chaque carrefour la rue de la Michodière, dans laquelle leur oncle Baudu demeurait.(Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883 - Éditions Gallimard, 1980, p. 29 ISBN 2070409309)
    • Aux carrefours, des plaques tentatrices indiquent Colmar, Strasbourg, Fribourg, avec le nombre de kilomètres le plus réduit, en évitant d’atteindre un chiffre rond, comme dans les grands magasins : 59, 99, 119. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Un aqueduc du IIe siècle, long de 3 km amenait l’eau de la fontaine Bonnet pour alimenter des thermes gallo-romains, situés à un carrefour des voies antiques près de l’actuel presbytère d’Arthon. (Le Petit Futé Loire-Atlantique 2012-2013, p. 119)
  2. (Figuré) Moment clé.
    • Au carrefour de l’histoire.
  3. (Figuré) Lieu de rencontre d'idées, de cultures, de doctrines ou de peuples différents.
    • C’est pourquoi Avignon, corsetée de frontières dont certaines sont littéralement à sa porte, est un étonnant carrefour culturel, surtout depuis qu’elle a été la résidence des papes. (M. Venard, "Mosaïque politique, carrefour culturel et frontières confessionnelles dans la province ecclésiastique d’Avignon au XVIème siècle", in Les frontières religieuses en Europe du XVe au XVIIe siècle, actes du XXIe colloque international d’études humanistes, 1992)
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français