carton-pâte
étymologie
 Composé de carton et de pâte.

nom


carton-pâte \kaʁ.tɔ̃.pɑt\ masculin

  1. Carton obtenu en traitant des déchets de carton et de chiffons.
    • On a décerné la médaille de bronze : à M. Romagnesi, pour un carton-pâte, propre au moulage des statues et plus durable que le plâtre. (Charles Dupin, Forces productives et commerciales de la France, 1827)
    • Les cartons-pâte absorbent promptement l’humidité, et lorsque les papiers sont secs, on les soumet de nouveau à la pression avec les cartons lustrés. (Alexandre Baudrimont, Dictionnaire de l’industrie manufacturière, commerciale et agricole, 1841)
  2. (Figuré) Décor grossièrement factice.
    • Elle honnit le carton-pâte et l’ornement en staff, l’orviétan des charlatans littéraires, le tarabiscotage des épithètes, qui sont trop souvent l’essentiel d’un livre consacré aux splendeurs factices d’un climat africain. (Pierre Mannoni, Les Français d’Algérie : vie, mœurs, mentalité, 1993)
    • Le tout fait parfois assez carton-pâte, et pour cause : avant de devenir une base pédagogique, ce décor a été créé pour une émission de télé-réalité tournée en 2018 dans ce décor futuriste. (La Chine saisie par la folie martienne)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français