caverne
étymologie
Du latin caverna.

nom

SingulierPluriel
cavernecavernes

caverne \ka.vɛʁn\ féminin

  1. Cavité naturelle dans des rochers, dans des montagnes, sous terre.
    • Le rayon de soleil qui traversait la caverne de part en part lui fournirait, au-delà de la porte, un supplément de lumière pour quelques dizaines de mètres au moins. (Jean-Michel Junod, Le Cône-Elisabeth, 1986)
    • […] : trois mille ans plus tôt, le préhistorien nous a fait assister à la formation du fossé du Pas-de-Calais ; il nous a fait visiter la caverne de Lascaux, ce Louvre de l’Âge de pierre remontant à vingt mille ans ; […]. (Pierre Rousseau, Histoire de la Terre, vol. 2 : Jeunesse de la Terre, Nouvelles Éditions Latines, 1950, p. 8)
    • La civilisation mégalithique, qui succède à celle des cavernes, a surtout pour caractère saillant les grands monuments connus sous le nom de dolmens, allées couvertes, menhirs. (Revue critique d'histoire et de littérature, Librairie A. Franck, 1884, vol.17, n°8 du 18 février 1884, p.142)
  2. (Figuré) (familier) Maison mal fréquentée où l’on court des risques pour son argent ou pour sa personne.
    • Cette maison est une caverne, une vraie caverne.
  3. (Médecine) Excavation produite dans le poumon à la suite de l’évacuation d’un abcès, d’un tubercule ramolli, d’une escarre de gangrène, etc.
    • Sa voix sombrait dans des basses profondes comme des cavernes de tuberculeux. (Tito Topin, Brelan de nippons, Série noire, Gallimard, 1982, page 87)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français