censément
étymologie
Dérivé de censé avec le suffixe -ment.

adverbe

censément \sɑ̃.se.mɑ̃\

  1. (vieilli) Par supposition.
    • Entre nous, m'est avis qu'y devait faire un peu ce contrebande. L'habitude, censément : pendant trois ans Londres lui avait revalu ses services en lui faisant passer whiskies et cigarettes qu'ensuite il pouvait revendre au noir, censément. (Vercors, Le grenier d'Armor, Éditions Michalon, 1997, page 35)
  2. (Régionalisme) ou (populaire) Soi-disant ; peut-être.
    • […] savoir :
      1° 5,891 fr. montant d'une facture de draps, censément fournis par un sieur Gilson, à la compagnie du Luxembourg, qui n'a rien reçu ; […].
      (La Belgique judiciaire: gazette des tribunaux belges et étrangers, 3e année, n° 68 du 24 juillet 1845, Bruxelles, p. 1122)
  3. En apparence.
    • C’est vous, censément, qui achetez, mais en réalité c’est moi.
    • Comprenez-vous ? sur moi, sa mère, ce regard que vous avez, censément pareil à n’importe lequel, mais qui a tant de pitié. (Léon Frapié, La croix, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 28)
    • Censément conçues pour imposer une « supervision législative vigilante » à la communauté du renseignement, ces commissions sont en fait actuellement dirigées par certains des fidèles de la NSA parmi les plus loyalistes qui se puissent trouver à Washington […]. (Glenn Greenwald traduit par Johan-Frédérik Hel Guedj, Nulle part où se cacher, Éditions Jean-Claude Lattès, 2014, ISBN 978-2-7096-4615-4)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français