censurer
étymologie
voir censure

verbe

censurer transitif conjugaison

  1. Blâmer, critiquer, reprendre.
    • Il y a des gens qui ne se plaisent qu’à censurer les actions d’autrui. On a fort censuré sa conduite.
  2. (En matière de dogme) Déclarer qu’un livre, qu’une proposition, etc. contient des erreurs.
    • Censurer un livre, censurer une proposition. La Sorbonne censura tel livre, telle proposition.
  3. (Par extension) Interdire la publication ou la diffusion de livres, revues, etc.
  4. (droit) Frapper de nullité un acte législatif.
    • S’agissant des projets de loi, le Conseil constitutionnel, par une décision n°2003-468 DC du 3 avril 2003, rappelant que la consultation du Conseil d’État est imposée par l’article 39 de la Constitution, a censuré une loi votée, issue du projet adopté en conseil des ministres, qui comprenait une disposition soulevant une question non évoquée devant le Conseil d’État. (Secrétariat général du gouvernement et Conseil d’État (France), Guide de légistique, 3e version, La Documentation française, 2017, ISBN 978-2-11-145578-8)
  5. Prononcer une peine disciplinaire contre un ou des membres d'une confrérie, d'un corps, etc.
    • La Cour a censuré deux de ses membres.
  6. (En médecine) retirer un patient d'une étude lorsque l’on arrête de le suivre avant la survenue de l’événement étudié. Le patient est dit censuré, par exemple lorsqu'il est encore vivant à la fin d'une étude de survie.
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français