centaurée
étymologie
(XIVe siècle) Du latin centaurea.

nom

SingulierPluriel
centauréecentaurées

centaurée \sɑ̃.to.ʁe\ féminin

  1. (botan) Genre de plantes herbacées assez proches des chardons et des cirses, mais aux feuilles non épineuses et aux fleurs en capitules toutes tubulées, celles de la périphérie (souvent stériles) s'ouvrant largement en cinq lobes comme chez le bleuet.
    • Grande centaurée.
    • Une infusion de petite centaurée.
    • Il trouve des bourraches, des guimauves efficaces et des centaurées très amères. (Gide, Paludes, 1895, page 129)
    • ''M. Laurent se baissa pour arracher une fleur qu’il froissa entre les doigts et porta à mon nez./>« De la centaurée, dit-il, et meilleure que celle des pharmacies, qui n’est que poussière. Sens-moi cela, petit. Hein ? Toute la médecine est dans la terre, vois-tu ; il ne s’agit que de l’y trouver. » (Marcel Arland, Terre natale'', 1938, réédition Le Livre de Poche, page 97)

    • Angelo pénétrait de plus en plus profondément dans les hautes collines à travers un paysage de châtaigneraies grises, de landes grises couvertes de centaurées grises, sous un ciel gris. (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 34)
    • La route était bordée de centaurées et de ces fleurs jaunes à parfum de miel qui font cailler le lait. (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 365)

traductions
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.033
Dictionnaire Français