centime
étymologie
(décret du 24 aout 1793) Dérivé de cent sur le modèle de décime.

nom

SingulierPluriel
centimecentimes

centime \sɑ̃.tim\ masculin

  1. (Système monétaire) La centième partie du franc.
    • Les ouvriers occupés à la fouille et à l’extraction des coquins bruts, travaillent à la tâche ; on les paye à raison de 33 centimes le mètre cube de minerai extrait. Les bons ouvriers gagnent 3 fr 50 par jour. (Jean-Augustin Barral, Phosphate de chaux des Ardennes, dans le Journal d’agriculture pratique, 27e année, 1863, tome 2, 29 octobre, p.422)
    • On demanda aux enfants des écoles d’apporter une obole. Je donnai une pièce de cinq sous en nickel dont la valeur faciale, vingt-cinq centimes, était inscrite en grands chiffres dans un cadre. (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 173.)
    • Après plusieurs années de nouveaux francs, la monnaie française retrouva son appellation officielle de francs, sans aucun adjectif les précédant ou les suivant. Mais un pourcentage important de personnes, pas obligatoirement âgées, continua à tout calculer en anciens francs, tandis qu'une autre partie parlait de nouveaux francs ou francs lourds, et de centimes pour les anciens francs. (Claude Chaminas, La Cité Joseph Staline 1941-1959, page 114, L’Harmattan, 2009)
  2. (Système monétaire européen) La centième partie d’un euro.
    • Un centime. Une pièce d’un centime.
  3. (Par extension) Pièce de valeur faciale de un centime.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français