château-fort
étymologie
Univerbation de château fort, voir château et fort au sens de « fortifié ».

nom


château-fort \ʃɑ.to.fɔʁ\ masculin

  1. (militaire) (histoire) Château médiéval fortifié.
    • Nous laissâmes sur notre droite un village au centre duquel s’élevait une espèce de château fort. (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811)
    • Soudain, devant nous, au seuil des montagnes, apparaît une ville. […]. Au-dessus d'elle, un château-fort, les tours encore presque intactes, mais renversées horizontalement, comme dans les mirages qui n’ont pu tourner tout-à-fait. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
  2. (Moderne) (Figuré) (Québec) (politique) Circonscription électorale traditionnellement acquise à un parti politique en particulier.
    • Je vis dans Hochelaga-Maisonneuve, château-fort péquiste s’il en est. Ce n’est donc pas très périlleux de voter Québec solidaire dans mon comté. (Voir, 28 août 2012)
  3. (Héraldique) Meuble représentant le bâtiment du même nom dans les armoiries. Il se blasonne comme le château.
    • D’argent au château-fort de gueules, au chef d’azur chargé de trois fleurs de lys d’or, qui est de la commune de Hautefort de Dordogne voir illustration « armoiries avec un château-fort »
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français