chambrer
étymologie
voir chambre

verbe

chambrer \ʃɑ̃.bʁe\ transitif conjugaison

  1. (vieilli) Tenir enfermé.
    • Ces wagons, d’un usage très commode, sont réunis l’un à l’autre par des passerelles, suivant le système américain. Au lieu d’être chambré dans un compartiment, le voyageur peut circuler sur toute la longueur du train. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. V, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  2. (vieilli) (familier) Tirer quelqu’un à l’écart ; l’entretenir en particulier.
    • On l’a chambré pendant deux heures, sans rien gagner sur son esprit.
  3. (arts) Creuser en forme de chambre.
    • Chambrer une selle.
  4. (Œnologie) Mettre le vin à température de la pièce, le réchauffer légèrement.
  5. (familier) Se moquer de quelqu'un.
    • Certains piliers du bar en profitaient pour le chambrer et le traiter de maître d'école. (Luc Baranger, Maria chape de haine, ch. 2, Baleine, 2010)
    • Avant, on en voyait plein. Mais à force de se faire chambrer ou péter la gueule, ils se font de plus en plus rares. Dommage ! (Jooks, Espèce en voie d'extinction : le rasta blanc, dans Dans la tête des mecs, Allary éditions, 2014)

      chambrer \ʃɑ̃.bʁe\ intransitif conjugaison

  6. Être dans la même chambre, la même chambrée.
synonymes

se moquer (5) :




Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français