champ de bataille
étymologie
 Composé de champ, de et bataille.

locution nominale


champ de bataille masculin

  1. (militaire) Lieu d’un combat militaire.
    • […], pour son coup d’essai, il avait fait une telle déconfiture de vilains, que Jean de Luxembourg l’avait nommé chevalier sur le champ de bataille. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • […]; et les premiers cavaliers revenant du champ de bataille racontaient les résultats de la journée. La souga n'avait pas réussi : pour faire bonne figure, on avait razzié deux ou trois douars et coupé autant de têtes ; […]. (Eugène Aubin, Le Maroc dans la tourmente : 1902-1903, Librairie Armand Colin, 1904, rééd. Éditions Paris-Méditérannée, 2004, page 145)
    • […] ; la guerre avait rendu un jugement irréformable dont les considérants, comme dit Proudhon, avaient été datés de Valmy, de Jemmapes et de cinquante autres champs de bataille, […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.II, Les préjugés contre la violence, 1908, p. 125)
    • Décoré trois fois sur le champ de bataille. L’Argonne... Château-Thierry... la Somme... trépané... quatorze mois d’hôpital du côté de Paris […]. (Henry Miller, L’ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • Ce dernier avait décidé de choisir comme champ de bataille le lit asséché de la rivière Minato, mais Kusunoki Masashigé, consulté, aurait été d’avis de ne pas rompre le fer à cet endroit, […]. (François Toussaint, Histoire du Japon, Fayard, 1969, page 208)
    • Les champs de bataille ont toujours été des terreaux fertiles pour la naissance des nations. (Danic Parenteau, « “Le Canada est fait, maintenant il faut faire les Canadiens!” Essai sur le processus de construction identitaire national canadien », in Argument, vol. 19, n° 2, printemps-été 2017, page 85)
  2. (Par extension) Lieu d’un débat, d’une dispute, d’un conflit.
    • Les réseaux sociaux ont été le champ de bataille d'une guerre de désinformation massive, de manipulations en tous genres et de diffamations, en dépit des garde-fous installés par les autorités comme les médias. (Présidentielle au Brésil : l’extrême droite aux portes du pouvoir)
  3. (Figuré) Lieu d’une entreprise.
    • Il n’a pas mal choisi son champ de bataille.

traductions
  • allemand : Schlachtfeld neutre
  • anglais : battlefield
  • espagnol : campo de batalla masculin
  • italien : campo di battaglia masculin
  • portugais : campo de batalha
  • russe : поле боя neutre



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.076
Dictionnaire Français