chancel
étymologie
Du latin cancellitreillis », « barreaux », « barrière », « balustrade », « limites »).

nom

SingulierPluriel
chancelchancels

chancel \ʃɑ̃səl\ masculin

  1. Clôture de pierre ou de bois séparant le chœur liturgique de la nef.
    • À l'intérieur, quatre colonnes corinthiennes et les colonnettes cannelées du chancel supportent le jubé de bois, orné de panneaux en bas-relief polychrome. (Alain Stéphan, Guide du Finistère, Éditions Jean-Paul Gisserot, 2004, p.25)
    • Au-dessus du chancel, face à la nef s'élève une grande crucifixion. Les croix du Christ et des larrons se dressent sur des monticules de terre truffés de crânes et d'ossements. (Guy Leclerc, Les enclos de Dieu, Editions Jean-Paul Gisserot, 1996, p.55)
    • Un chancel séparait désormais les deux groupes. L'accès au chœur n'était autorisé qu'au moment de la communion, y compris pour les femmes. (Jean Heuclin, Hommes de Dieu et fonctionnaires du roi: en Gaule du Nord du Ve au IXe siècle, Presses Universitaires du Septentrion, 1998, p.114)
    • Le chancel est destiné à isoler le chœur ou sanctuaire de la nef. Le chœur est réservé aux clercs, la nef aux fidèles. Ces derniers ne peuvent pénétrer dans le chœur et doivent suivre les offices à travers la clôture. (Mémoires de la Société d'émulation des Côtes-du-Nord, 1985, vol.113-117, p.63)

traductions
Chancel
étymologie
De l’occitan (voir cancèl'' et ses variantes) ; patronyme vivarais selon Mistral.

nom propre

Chancel

  1. Nom de famille.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.026
Dictionnaire Français