chanceler
étymologie
(ca. 1100) Du latin cancello voir chancel qui, en français, a pris le sens spécifique de « s'entrecroiser, marcher les jambes mal assurées ».

verbe

chanceler \ʃɑ̃.s(ə.)le\ intransitif conjugaison

  1. Être peu ferme sur ses pieds, pencher de côté et d’autre, comme si on allait tomber.
    • Quand Victor eut fermé la porte, la marquise tomba sur un siège ; ses jambes chancelèrent, elle fondit en larmes. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Bon Dieu de bon Dieu ! Une sueur froide le fit chanceler sur ses jambes flageolantes comme si elles eussent été bourrées de coton. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La marmule donna un coup de boule au Sensi, qui chancela puis s'effondra dans les bras de Fauve. Cette dernière hurla de frayeur. (Celia Rig, Sensitifs, Évidence Éditions, 2019, chap. 15)
  2. Ne pas être ferme, vaciller.
    • Écoute Paul, tu es très sympa mais tu chancelles pour un rien. Je voudrais pas être à ta place le jour où tu rencontreras une coccinelle sans taches noires. (Patrice Leconte, ''Tango (film, 1993), 1993)
    • Il varie, il chancèle dans ses réponses, dans ses résolutions, dans sa foi, dans ses opinions.
    • Sa fortune chancèle.
    • Sa mémoire chancèle.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français