chapon
étymologie
Du latin capo.

nom

SingulierPluriel
chaponchapons

chapon \ʃa.pɔ̃\ masculin

  1. Coq châtré que l’on engraisse.
    • Chapon gras. Chapon du Mans. Chapon bouilli. Chapon rôti. Aile, cuisse, blanc de chapon.
    • Eh ! votre stupide république me donne des nausées ! nous ne saurions découper tranquillement un chapon sans y trouver la loi agraire. (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
    • C'était une table toute servie pour quatre convives, dont les quatre sièges étaient disposés autour d'un pâté revêtu de sa croûte dorée, d'un chapon flanqué de bécassines, d'autres victuailles et de nombreux flacons vénérables. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. (Par extension) Mâle châtré d'une autre espèce de volaille.
    • Un chapon de pintade.
  3. (cuisine) Gros morceau de pain qu’on met bouillir dans le pot et qu’on sert sur un potage maigre.
  4. (cuisine) Croûte de pain frottée d’ail qu’on met dans une salade.
  5. (viticulture) (vieilli) Sarment de l'année, détaché pour servir de plant.
  6. (vieilli) (Désuet) Peau de bouc sans défaut.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français