charnel
étymologie
Du latin carnalis. carnal.

adjectif

SingulierPluriel
Masculincharnelcharnels
Féminincharnellecharnelles

charnel \ʃaʁ.nɛl\ masculin

  1. (vieilli) Attaché aux plaisirs des sens.
    • Homme charnel.
  2. (religieux) Relatif à la chair. — Note: Ne s’emploie guère en ce sens que dans un sens religieux, par opposition à ce qui a rapport à l’âme.
    • Depuis le 24 janvier nous sommes en ramadan, neuvième mois de l’année lunaire mahométane, pendant lequel tout bon musulman s’abstient de manger, de boire, de fumer, bref, de toute jouissance charnelle, depuis l’aube jusqu'au coucher du soleil. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 126)
    • Les biens charnels et périssables. (Blaise Pascal)
  3. Qui est fait de chair.
    • Ces docteurs confondent, par un grossier sophisme, un idéal qui, en tant que non changeant, peut par pure métaphore être qualifié de mort, avec les hommes, les êtres charnels qui embrassent cet idéal, lesquels, en cet embrassement, peuvent être si peu morts qu’ils se battront avec acharnement pour le défendre. (Julien Benda, La trahison des clercs : Appendice des valeurs cléricales, 1927, éd. 1946)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français