chauffage
étymologie
voir chauffer, -age.

nom

SingulierPluriel
chauffagechauffages

chauffage \ʃo.faʒ\ masculin

  1. Action de chauffer.
    • L’installation d’une filature doit comprendre également une organisation du système de ventilation, d’humidification et de chauffage. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. Manière de chauffer ; système utilisé pour chauffer.
    • Un groupe de trois générateurs dont un fournit la vapeur nécessaire au réchauffage de l’air dans les locomoteurs et dont les deux autres alimentent le chauffage de la gare et la bouillotterie pour le chauffage des trains. (Revue générale des chemins de fer, éd. Dunod, 1900, vol. 23, part. 2, page 534)
    • Le recours massif et typiquement français au chauffage électrique pour écouler la production nucléaire amène à rallumer en cas de grand froid les centrales thermiques comme celle de Cordemais (dont la fermeture n’est pas prévue - ndlr), pour répondre aux pics de consommation. (Mediapart du 18 janvier 2014, Climat : Mediapart dresse la liste des dix plus gros pollueurs en France)
    • Chauffage central: système de distribution de chaleur dans un appartement, une maison, un immeuble à partir d’une source unique.
    • Chauffage urbain: système de distribution de chaleur alimentant une ville ou un quartier ou un groupe d’immeubles à partir d'usines thermiques.
  3. Ce que l’on consume de bois, de mazout, de gaz chaque année pour se chauffer.
    • Je dépense beaucoup pour le chauffage.
    • Il a le chauffage et l’éclairage, (familier) : il est chauffé et éclairé gratuitement.
  4. (histoire) (droit) (vieux) Droit de couper dans une forêt une certaine quantité de bois à brûler.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.052
Dictionnaire Français