chaumine
étymologie
De l’ancien français chaumine.

nom

SingulierPluriel
chauminechaumines

chaumine \ʃo.min\ féminin

  1. (vieilli) (Littéraire) chaumière#fr|Chaumière.
    • Un pauvre bûcheron, tout couvert de ramée,
      Sous le faix du fagot aussi bien que des ans
      Gémissant et courbé, marchait à pas pesants,
      Et tâchait de gagner sa chaumine enfumée.
      (Jean de La Fontaine, Fables, La Mort et le Bûcheron, 1668)
    • Ah ! si le roi nous lisait dans son Louvre, — […]— le seigneur suzerain de tant de fiefs qu’il ignore le nombre de ses châteaux, ne nous marchanderait pas une chaumine ! (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Chaque fois que quelqu’un s’approchait de la chaumine, Faro aboyait avec colère, croyant que c’étaient les petits maraudeurs. (Charles Deulin, « Le Poirier de Misère », in Contes du roi Cambrinus, 1874)
    • Il est vrai qu’un tourneur de rouet, bien enclos dans sa chaumine, qu’un rempailleur de chaises, à l’étroit dans sa cabane de roseaux, lui inspiraient la même envie : « Est il heureux, celui-là !… Voilà ce qui s’appelle un homme heureux ! » (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap. 2, 1910)
    • Lattes et bardeaux paraissaient avoir été enlevés par les habitants eux-mêmes, estimant à juste titre qu’en temps de pluie, pareille chaumine ne saurait leur servir d’abri et que, par beau temps, il n’y a pas lieu de craindre la pluie ; à quoi bon, d’ailleurs, s’acagnarder au logis, quand on a ses coudées franches au cabaret, sur la grande route, où bon vous semble ? (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1925, p. 135)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français