chenet
étymologie
 Composé de chien et de -et, « petit chien », en raison des têtes de chien qui ornaient primitivement ces ustensiles, l’allemand a Feuerbock, « bouc à feu ».

nom

SingulierPluriel
chenetchenets

chenet \ʃə.nɛ\ masculin

  1. Ustensile, au nombre de deux par cheminée, servant à maintenir le bois en hauteur dans le foyer pour en activer la combustion.
    • J'ai en un domestique mysophobe; son bonheur, c'était de passer sa journée à nettoyer les cuivres, les chenets, boutons de porte, lustres, enfin tout ce qui dans l'appartement était en métal ou susceptible de briller; […]. (Édouard Gélineau, Des peurs maladives ou phobies, Paris : Société d'éditions scientifiques, 1894, page 92)
    • De gros monticules de cendres encombraient la cheminée et portaient le brasier à un empan plus haut que la tête des chenets. (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 461)
    • Les chenets en terre cuite zoomorphes sont particulièrement nombreux dans toute la vallée de la Loire, d’Orléans à Nantes. (Michel Provost, Le val de Loire dans l’Antiquité, page 359, 1993, CNRS éditions)
  2. (marine) Machine de fer qui sert à donner le pli aux bordages que l’on chauffe.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français