chevalet
étymologie
De cheval, avec le suffixe -et.

nom


chevalet \ʃə.va.lɛ\, \ʃva.lɛ\ masculin

  1. (généralement) Ce qui sert aux artisans, dans différents métiers, à tenir l’ouvrage élevé ou baissé, pour travailler plus commodément.
    • Chevalet de scieur de long.
    • Sur chaque navire, […], les hommes amènent la vergue, la posent sur deux chevalets, ferlent la voile ; arc-boutés, ils font basculer les quatre cents kilos du mât trapu sur son emplanture, le couchent, sortent les avirons, les empoignent de leurs mains crispées par le froid, prennent la cadence de nage. Les Vikings remontent vers Rouen. (Patrick Louth, La civilisation des Germains et des Vikings, Genève : éd. Famot, 1976, page 141)
  2. (peinture) Support amovible sur lequel le peintre pose et appuie le tableau auquel il travaille.
  3. (musique) Support servant à tenir élevées les cordes d’un instrument à cordes.
  4. (marine) (vieilli) Machine avec un rouleau pour passer les câbles d’un lieu à un autre.
  5. (histoire) Instrument de supplice ou de torture sur un cheval de bois.
    • Les patients se groupent comme ils peuvent sur ce chevalet d’une nouvelle espèce, auprès duquel les grils de saint Laurent et de Guatimozin sont des lits de roses, car il était du moins possible de s’y retourner. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Pendant mille ans nous avons garrotté l’humanité sur les chevalets ensanglantés ; de nouveau nous lui tenaillerons les chairs avec des fers rougis pour que la foi pénètre en son cœur. (Paul Lafargue, Pie IX au Paradis, 1890)
    • Dans ce livre, peinture des malheurs qu’endurèrent les chrétiens sous la persécution romaine, est racontée l’histoire – avec une gravure à l’appui – d’une jeune vierge qu’on supplicie, liée à un chevalet, en lui désarticulant peu à peu bras et jambes. (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 82)
  6. (Scrabble) Support sur lequel on pose ses lettres.
  7. (randonnée) Balisage en forme de croix couchée.
  8. (billard) Position de la main sur la table de billard.
  9. (armes) Support servant à soutenir une arme à feu.
    • Toute activité était éteinte. Plus personne ne faisait rien : qu’attendre. Car, la balle frappait à droite, à gauche, comme envoyée par un tireur posté et qui aurait eu son arme sur chevalet. (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 276)
synonymes
support de l’ouvrage pour l’élever à hauteur suffisante de travail

traductions
traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.012
Dictionnaire Français