chiquer
étymologie
(verbe 1) D’une onom tchic exprimant le bruit que fait celui qui mâche.
(verbe 2) Probablement le même que le précédent ; se battre, c'était se donner du tabac, voir tabasser. Ou de la même onomatopée, ici avec le sens de « bruit de coups ».
(verbe 3) (XIXe siècle) dénominal#fr|Dénominal de chic#fr|chic, chiqué.

verbe

chiquer \ʃi.ke\ intransitif conjugaison

  1. Mâcher du tabac en feuilles.
    • Quelques-unes portaient résolument à l’angle de leur bouche un bout de cigare avec l’aplomb d’un officier de hussards ; d’autres, ô muse, viens à mon aide ! d’autres… chiquaient comme de vieux matelots, car on leur laisse prendre autant de tabac qu’elles en peuvent consommer sur place. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne/XIVVoyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • L’interdiction de fumer ne souffrait aucune exception, mais quelques officiers sortirent dans la galerie pour y chiquer à leur aise. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 147 de l’éd. de 1921)
    • Chiquant du tabac et recrachant entre ses dents gâtées des jets de salive marron, son père explosa de colère. (Catherine Fourgeau, Dobadjo : La Première Épouse, L’Harmattan, 2000, page 239)
  2. (Belgique) Mâcher un chewing-gum.

traductions
verbe

chiquer \ʃi.ke\ intransitif conjugaison

  1. Se battre.
    • Se chiquer la gueule.
  2. (argot) Discuter, chicaner.
    • Passer son repos en taule quand on n’a rien fait, c’est tout de même ressautant, grogne Sulphart. Y a pas à chiquer contre, on est moins que rien. (Roland Dorgelès, Les Croix de bois, 1919)
    • Il n’y a rien à chiquer, il n’y a rien à dire, il n’y a pas à discuter.
    • Je commençais à bien me rendre compte, qu’elle me trouverait toujours ma mère, un enfant dépourvu d’entrailles, un monstre égoïste, capricieux, une petite brute écervelée… Ils auraient beau tenter… beau faire, c’était vraiment sans recours… Sur mes funestes dispositions, incarnées, incorrigibles, rien à chiquer (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Mort à crédit, Denoël, 1936)
  3. comprendre#fr|Comprendre.
    • J’ai rien chiqué au cours de maths, il va falloir que je birse.
    • C’est les épiciers de la rue Berce qu’ont les premiers fait du scandale… Ils voulaient plus rien chiquer pour nous avancer de la boustiffe… Ils venaient rapporter leurs factures… (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Mort à crédit, Denoël, 1936)

verbe

chiquer \ʃi.ke\ intransitif conjugaison

  1. (arts) Peindre d'une manière artificielle, sans sincérité.
  2. Exécuter avec chic.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français